© DLF




Le Pressoir

Se presser les idées, se retrouver le plus souvent possible pour faire crépiter nos objectifs, en faire un concentré, sans s'imposer de règles, tels sont les fils conducteurs qui unissent les 7 membres de l'association Photo-Graphique du Pressoir. Couleurs, noir et blanc, flou, grain, retouches (ou pas!) sont les ingrédients qui composent nos recettes mixées sur notre blog. http://association.lepressoir.over-blog.com http://www.facebook.com/pages/Le-Pressoir/211247818918594
18 Commentaires
  1. Atmosphère étrange! J’aime bien le traitement, même si je comprends pas trop le sens de la photo (et du titre). Des explications de l’auteur sur sa démarche?

  2. Oui bien sur!, en fait j’aurai pu prolonger le titre par par dessus ton épaule…je regarde ton avenir se tisser, quelque chose comme ça! Donc thématique de l’enfance, mais avec le recul, ce matin je trouve que la composition est mauvaise, elle manque de perspective, la fenêtre est en trop, et “mange” le personnage. C’est comme dans le dessin il y a un moment où il faut savoir s’arrêter…bref à refaire

  3. Je vous trouve bien sévère “Le Pressoir”. Telle quelle , cette photo me plaît et j’ai du plaisir à m’y attarder. Magnifique traitement de l’enfant. ET cette perspective sur … un champ de cordages de chanvre (une hypothèse juste). Mais une curiosité pour la deuxième version.

  4. Oui la perspective est sans doute trop à plat…

  5. Comme Brigitte, j’attends avec impatience la 2éme version. A mon avis, il y a un manque d’unité dû à la relative netteté des bords de la fenêtre, et à la densité très lourde du “paysage” qui y est inscrit. Mais la vue sur le champ de “toile” est très inspirante, ainsi que l’épaule d’Alice au pays du chanvre. L’ensemble manque d’unité, mais pourrait se poser dans la continuité des représentations de la Vierge, avec vue sur un paysage symbolique. C’est une image très riche.

  6. J’adore cette photo !
    L’idée et le traitement bien sûr, si “charnel”, si tactile, j’adore cette perspective, ce regard qui plonge vers cette vallée tissée.

    Ton auto critique me permet de dire que je trouvais “l’incrustation”, cette fenêtre (que je n’avais pas perçue comme tel) trop présente dans son traitement qui est plus brutal que celui correspondant à la femme, sublime, aux “rondeurs” et “veloutés de lumière” somptueux.
    Me rappelle les superbes photos veloutées d’Heinrich Kuhn.

    Cette fenêtre a un cadre qui me fait penser à un effet tout prêt à utiliser … ce qui n’est absolument pas le cas pour la femme.
    Alors, peut-être un cadre traité très diaphane ?

  7. J’adore! Quelle texture!Pouvez-vous expliquer comment la photo a été faite (matériel)?

  8. Je pense comme toi Le pressoir… beaucoup de qualités, mais ce n’est pas abouti…

    @Bernard, je vois une gamine, pas une femme…

  9. j’aime beaucoup ! sensation d’un amour impossible …

  10. Et la même image mais sans l’incrustration ? Car le traitement de l’image de la fillette est très intéressant !!!

  11. J’ai pris toutes vos observations en compte, je reste sur le principe que l’inscustation prend trop de place mais
    @Estienne: sans elle j’ai trop d’espace vide, et un recadrage enlève l’horizon de l’avenir
    @Bernard: ils ont raison, c’est bien une fillette 😉
    @Darkvince: un canon 450D
    @tous: j’ai assez abusé de la plateforme de la vie en gris cette semaine, j’ai donc posté sur notre site la seconde version, beaucoup plus simple, mais qui respecte à mon avis beaucoup plus l’équilibre de la composition merci à tous pour ces échanges 🙂

  12. oups “incrustation”

  13. @ Le Pressoir
    Je me suis permis de te faire une proposition de ce que je voyais, ici

    Pas tout à fait satisfait, mais ce n’est pas moi qui ai les fichiers originaux.

    Perso, je n’aime plus du tout la photo sur ton site, ce rond ne veut plus rien dire pour moi, il est “triste” et tombe un peu comme un cheveu sur la soupe 😉

  14. Le rond est effectivement étrange sur la version proposée au Pressoir.
    Ce sera donc une étrange simplicité, qui vaut bien l’histoire de la pomme et du serpent !
    😉

  15. La photo sur le site me semble bien en deçà de celle-ci…
    Connaissez-vous Robert ParkeHarrison ?

  16. @blagapart: il ne faut jamais oublier la femme… C’est Robert et Shana ParkeHarrison.
    Et le lien du site de ces deux fabuleux photographes:
    http://www.parkeharrison.com/

  17. cormac, merci pour le lien !!
    Surréalisme et poésie, superbe !

  18. Merci pour vos avis! moi j’aime bien avec la lune noire, mais en fait la surprise n’y est plus, donc moins de charme, sans rien ausi ça ne gêne pas la lecture du sujet principal pompompom!
    Merci Blagapart, non je ne connaissais pas, j’adore c’est tout à fait le style d’auteurs qui me fascinent et me font rêver 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.