Au Salon de l’Agriculture, porte de Versailles à Paris




rvmarec

Photographe amateur de nuances, notamment grises
10 Commentaires
  1. Beau rendu à tout crin! 😉
    Si je peux me permettre, je l’aurais cadré sans la partie sombre de droite, et coupé à ras de la natte…

  2. Superbe, ces reliefs, cette douceur et cet oeil pensif.

  3. Ce profil chevalin tronqué étonne. Paupière mi-close, l’animal se livre à cette antique occupation de sa race : dormir debout.
    Et rêver, peut-être ? Aux vastes pâturages où sa libre crinière s’anime au vent de ses moindres mouvements…
    Au plaisir de vous revoir sur LVEG.
    😉

  4. Manifestement, sa nouvelle coiffure ne lui plait pas… je suis assez d’accord avec Irène, mais ç’aurait été une autre photo. Comme ça, elle est techniquement très agréable à regarder, et étonnante par son point de vue.

  5. Merci à tous de vos commentaires 🙂 J’aime bien laisser un peu d’air sur le côté, d’où le choix du cadrage. Ce cheval est un percheron de concours, et j’ai été frappé par la “tristesse” qui semblait émaner de son expression.

  6. Je suis à cheval entre aimer et ne pas aimer le cadrage. L’espace sombre devant la tête pour !
    Par contre hésitation entre la base de l’oreille pas assez coupée ou trop et par contre pas assez d’espace sous l’œil… à moins que ce ne soit tout simplement l’angle du point de vue que je trouve un poil trop latéral ? … à part çà 😉 il y a une belle idée à la base

  7. Le rendu est très beau. À mon avis, c’est le cadrage qui fait défaut.

  8. Je comprends qu’on ait voulu montrer le plus de nattes possible…

  9. Une réserve sur le cadrage qui en montre trop. Mais sinon le rendu de la matière et la lumière sont au rendez-vous.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.