3 Commentaires
  1. J’aime bien le traitement du premier plan , un peu moins celui du ciel.
    Sur l’Aubrac la vie est rude , et rien n’est servi sur un plateau, tout ce mérite 😉 😉 …

  2. Merci pour ton regard Henri.
    Effectivement, c’est bien l’Aubrac.

  3. L’Aubrac en été est ma dernière découverte. Et ces petites barrières fragiles qui tracent d’improbables frontières dans ce désert ont un indéniable pouvoir poétique.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.