printemps 2005, Nikon D70




philippe morel

Sculpteur de métier, mais passionné de photo depuis toujours... Mes premieres photos ont été faites vers 6 ans avec un "brownie flash" de chez kodak, offert par mon père. J'avais eu auparavant une "boite" de chez lumière, je crois, mais je l'avais démontée sans espoir de la voir fonctionner un jour... La sculpture est venue beaucoup plus tard.
11 Commentaires
  1. Le ciel et le champ sont rythmés et intéressants mais la maison Phœnix au milieu…
    Un élément intermédiaire plus significatif, plus fort aurait mieux servi l’image.
    Par exemple, un arbre aux formes originales mais on ne choisit pas toujours.

  2. la “maison phoenix est une trés belle ferme de 18eme….

  3. Personnellement je trouve cette photo techniquement parfaite, mais je suis gênée quelque part: je ne sais pas si c’est une photo de ciel ou de colza..Qu’en pensez vous?

  4. je n’ai pas fini ma phrase finalement..comme c’est le colza qui vous intéresse dans votre photo (au même titre que c’est la plage dans votre photo précédente..) j’aurais peut-être donné plus de surface au colza.. et moins aux nuages, même si le ciel est tres beau.. je crois qu’à un moment donné, il faut être tranchant dans nos décisions de cadrage..sinon vous égarez celui qui regarde..

  5. La vue d’un beau champs de colza, ou d’un ciel d’orage bien “tourmenté”, voilà des images que j’aime ! Alors j’apprécie beaucoup cette vue, car elle réunit parfaitement ces deux éléments, avec ce superbe éclairage, filtrant d’une trouée du ciel orageux pour illuminer ce colza. Mais, Philippe, les goûts et les couleurs, même “en gris”…

  6. Henri B: je n’ai jamais dit que cette photo n’était pas tres belle..
    Justement, au contraire, mais je trouve intéressant de défendre sa photo (on est là pour ça), et quelques fois il suffit d’un mot de son auteur pour comprendre ses choix.. ou ses non choix.. c’est un bon moyen de nous faire progresser..
    A contrario, les arguments de Philippe peuvent aussi me convaincre et me faire voir sa photo autrement..
    Sinon, pourquoi serions nous là ?

  7. Comme flo, je ressens cette ambivalence — bien que géométriquement elle soit 1/3 2/3, l’oeil joue au ping pong entre les deux zones.

  8. Question : qui a essayé d’imprimer l’image (sur un A4) ?

  9. Je tarde à répondre car je me pose rarement toutes ces questions et je fonctionne plutôt au ressentit. Pour le ping pong par contre, pas daccord, ,je dirais plutôt que le ciel et le colza guide le regard vers la ligne d’horizon, l’arbre à gauche et la ferme toute petite, et fait ressortir l’immensité du marais.

  10. Encore faut-il deviner que c’est une ferme et faut-il encore deviner un marais.
    Nous n’avons pas les clef pour apprécier ou non le ressenti de quelqu’un pour une image.
    Derrière l’écran, nous ne sommes pas à ta place pour connaître le lieu ou tu te trouves et en plus il y a un écran qui rajoute à la confusion.
    Ce qui est intéressant, justement c’est le ciel et le champ et pas la maison puisque nous ne savons pas ce qu’elle est ni ne savons ce qu’elle pourrait cacher.
    De plus, le coin triangulaire de végétation, sur le coin inférieur droit, n’est pas très heureux.
    En se déplaçant, n’aurait-il pas été intéressant de n’avoir que la partie fleur ?
    Il y a des lignes, semble t-il, au milieu du champ qui auraient pu être intéressantes à rajouter dans l’image pour guider vers un point d’horizon…
    Mais ce ne sont que des peut-être et des approximations.
    Je reste sur mon idée que même si la maison attire l’œil, elle n’apporte pas d’élément fort.

  11. philippe, d’accord avec vous pour le “ressenti”.. tres difficile de “lire” sa photo décortiquée, découpée, recadrée alors que si on la montre “telle que”, c’est qu’on l’aime “telle que”!!
    mais même si vous restez sur votre avis premier, ces critiques ont un avantage: de nous faire “inconsciemment ” avancer, progresser, sur les suivantes

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.