à Santiago du Chili, juillet 2011, manifestation pour une éducation publique de qualité. Ce papi sorte de nul part et rejoigne la manifestation des étudiants.




nashfolch

poète et photographe chilien, je vis en France depuis 2002
3 Commentaires
  1. Il faudrait faire la même manif. en France :mrgreen:

    Le dernier rapport de l’OCDE sur l’éducation souligne que la France est l’un des rares pays à voir son taux de scolarisation des 15-19 ans diminuer. L’organisation note également que les inégalités à l’école sont de plus en plus importantes.
    Un nouveau rapport épingle le système éducatif français. Selon une étude de l’OCDE publiée ce mardi, “le taux de scolarisation des 15-19 ans a diminué entre 1995 et 2009 et est passé de 89% à 84%”, alors que ce taux a progressé dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE, passant de 74% à 83%.
    “Il y a 130 000 à 140 000 jeunes qui sortent du système éducatif français sans diplôme”, a rappelé Bernard Hugonnier, directeur adjoint de l’éducation lors d’une conférence de presse. “C’est ce qu’on appelle la ‘constance macabre’ et cette constance macabre reste malheureusement macabre depuis de nombreuses années, ce qui fait qu’il y a des efforts à faire”, a-t-il ajouté. “Et si on ajoute un manque de 50000 diplômés par an, on peut comprendre que notre pays ait quelques difficultés en matière de croissance et de compétitivité”, a déploré Bernard Hugonnier.
    “Le poids des inégalités sociales est toujours aussi fort”
    Par ailleurs, “alors que les effectifs scolarisés sont restés stables dans la plupart des pays de l’OCDE ou en léger recul dans certains d’entre eux, la dépense d’éducation (dans le primaire et le secondaire) a augmenté, mais c’est moins le cas en France”, a dit Eric Charbonnier, analyste des politiques éducatives. Ainsi, entre 2000 et 2008, la dépense par élève a augmenté en moyenne de 34% dans les pays de l’OCDE, mais la hausse est “tout juste de 5% en France”, a-t-il précisé.
    “Le poids des inégalités sociales est toujours aussi fort pour expliquer les performances moyennes des élèves à l’âge de 15 ans en France”, relève l’OCDE. “Dans de nombreux pays de l’OCDE, les élèves issus de l’immigration sont nettement plus susceptibles de compter parmi les élèves peu performants. Ils sont devancés de 44 points (en France, de 60 points), en moyenne, par les élèves autochtones, un écart qui représente l’équivalent de plus d’une année d’études”, selon l’organisation.
    L’écart représente en France plus d’une année et demie d’éducation. Cela soulève “la question de l’équité pour les jeunes issus de l’immigration”, a dit Bernard Hugonnier pour qui “indiscutablement, nous sommes loin de cette école républicaine que nous clamons beaucoup en France”.

  2. Croire que cela va changer, est-ce croire au père Noël ?
    Cette image a beaucoup de persistence, et je ne sais pas pourquoi. Une apparition de carnaval dans un environnement indifférent. Le rendu général est celui d’une carte postale ancienne. Le tout est une sorte d’objet probant non identifié.
    je ne sais que penser, je me contente de regarder ce type qui va changer le monde dans son costume ridicule.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.