Salon de la Photo 2010




Henry B

Vieux photographe amateur, amoureux depuis 64 ans (seulement) de l'Image, qu'elle soit argentique ou numérique, N&B ou couleur ... ayant commencé à 10 ans et non au berceau...
14 Commentaires
  1. Il n’y a pas grand chose à bouffer, c’est pour les somaliens ???

  2. Me trompe-je en considérant que la photo de Henri B., son titre et le premier commentaire de J M Silvestre sont d’une incroyable vulgarité ?

  3. @flore : il ne me semblait pas que Bernadette Lafont fut vulgaire ? Pas plus que ne l’est le fait de manger un hamburger, comme le Monsieur, à droite, ou que de s’intéresser, comme le Monsieur, à gauche, aux différents éléments de l’expo, non ?
    En ce qui concerne l’exclamation de J.M, connaissant sa sensibilité native, je crois au contraire, que c’était un “cri du coeur”
    Enfin, mais je me trompe peut être, “manger des yeux” n’est pas spécialement vulgaire, non ?
    Au fait, W. Rizzo est généralement considéré comme un bon photographe, pas spécialement vulgaire, non plus …

  4. @ Henry B : Certaines manquent peut être d’un certain sens de l’humour 😉
    Et où est la vulgarité ??? LVEG n’est pas un site intégriste :mrgreen:

  5. Je ne préfère pas continuer à m’étendre sur le sujet…

  6. Il me semble que la vulgarité qu’évoque Flore autour du sujet proposé ne tient ni de l’intégrisme ni de la dénonciation du cheese-burger !
    Le problème essentiel est celui de l’image dans l’image, et plus précisément du sens que veut donner un photographe, en l’occurrence Henry B, de l’image (et donc du regard) d’un autre photographe.
    Il y a des choix qui s’imposent, certes, y compris par leur facilité de lecture. Mais il est parfois préférable de se questionner sur le sens que l’on apporte par le biais d’un instantané.

  7. @ alain-michel boley : À propos du sens, “Vous avez l’avenir devant vous et chaque fois que vous vous retournerez, vous l’aurez dans le dos”
    Pierre Dac

  8. Il se trouve que j’ai toujours apprécié Bernadette Lafont, tant pour son talent de comédienne, que pour sa plastique.
    Très logiquement, cette photo d’elle, par Willy Rizzo, m’a attiré et j’ai trouvé plaisant le jeu de ces “images dans l’image” …
    D’autant que le, vous avez dit “cheesburger” …, semblait abandonné par son propriétaire, au profit du modèle de M. Rizzo.
    Vous ne m’en voudrez pas, chers “puristes”, de ne pas m’associer à cette réaction de “pudeur”, qui me semble excessive, dans notre mondes actuel !
    @ J.M : merci !

  9. Il est plus simple de dire dès le départ que cette photo ne présente pas d’intérêt et que le titre ne lui vient en aucun cas au secours, bien au contraire.

  10. @ Phantom : Dont acte, “Maître” !
    Mais fallait pas vous déranger pour si peu …

  11. @ Phantom : qui a l’indécence ne de ne pas avoir d’adresse pour lui répondre et aucune publication (“La critique est facile, mais l’art est difficile”), et pour qui la mise en abyme ne semble pas avoir de sens, cultivez vous au moins un peu, regardez les surréalistes, Man Ray par exemple, avant d’oser porter un jugement…
    “Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt”
    Confucius
    Cette citation me semble très pertinente ici 😉
    @ flore : un nouveau lien sur votre photo : “Sur le sol de Paris”
    Jean-Marc Silvestre
    30 juillet 2011 | 14:10
    « On en mangerait »…
    https://www.lavieengris.com/?p=27929

  12. Même avis que Flore.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.