Pour en finir…




7 Commentaires
  1. Intéressant comme présentation. j’adhère avec la disposition des deux photos de plage. Par contre, je trouve vraiment dommage de perdre le format carré des deux photos de poissons qu’on a pu admirer précédemment et de n’en voir qu’une partie tronquée. Est-ce que cette présentation est finale?

  2. Polyptique assez intéressant, j’aime surtout la continuité de la ligne d’horizon dans les deux images du haut à droite…

  3. comment on fait ça avec photoshop ? je sais que c’est pas un forum mais si quelqu’un pourrait me répondre

  4. Même si les interstices ont été grisé depuis la mise en ligne, je les trouve trop épais… @Camille… Photoshop n’est pas le logiciel le plus souple pour ce type de mise en page. InDesign est plus adapté et permet notamment de matcher les blocs entre eux… Et les espaces entre les blocs… cf la ligne verticale de gauche et celle de droite.

  5. Camille, j’aurais bien aimé te répondre, mais je n’ai pas Photoshop et j’ai demandé à un ami de m’aider techniquement pour faire ce montage.
    Josée, j’ai fait plusieurs essais de montages, d’autres sans doute sont encore à exploiter, mais il faut bien apprendre à finir. Ici, j’ai essayé de trouver des passerelles. La ligne de mer et d’horizon, comme l’a souligné Jean-Marc, et au premier plan la torsade de sable et le corps des poissons, et un peu de ciel nuageux dans les trois parties hautes de l’image, juste des correspondances, sans significations particulières.
    Tinange, je suis d’accord avec toi sur la trop grosse épaisseur des interstices. Si je savais utiliser Photoshop, je m’y recollerais bien, mais…
    Merci à Benjamin pour ton aide précieuse. Vos avis au cours de ce voyage m’ont donné envie de retravailler ces photos.

  6. Camille, j’aurais bien aimé vous répondre, mais je n’ai pas Photoshop. J’ai demandé à un ami de m’aider à le réaliser avec son logiciel.
    Josée, j’ai essayé plusieurs versions. D’autres sont encore envisageables, mais il faut apprendre à finir. J’ai cherché quelques passerelles: dans la ligne de mer et d’horizon, dans la torsade de sable et le corps des poissons, dans le gris du ciel et des eaux, des correspondances sans significations particulières…
    Tinange, d’accord sur l’épaisseur trop forte des interstices. Si je savais manier Photoshop, je m’y recollerais bien, mais…
    Merci pour vos avis au cours de ce petit voyage. Ils m’ont donné envie de retravailler certaines photos. Et merci à Benjamin pour son aide précieuse…

  7. Le jeu de Tangram est un divertissement de formes quasiment infini. Dès lors que des images, ayant leur autonomie propre, se substituent à des formes géométriques quelconques, le jugement devient très délicat… Pour ma part, j’ai adhéré aux grèves présentées précédemment. Pour ce qui concerne les deux extrêmes du montage actuel, je pense que l’idée est intéressante par le classicisme détourné du retable, puisque le volet droit est lui-même composé de deux rappels à la série. Toutefois mon jugement s’arrêtera ici puisque je n’ai pas véritablement apprécié la partie des poissons. Dans tous les cas, la matière comme l’édition sont convaincantes.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.