Université de Cergy-Pontoise, 2011




Sylvain Lenfle

Maître de conférences dans la vraie vie. Photographe amateur depuis 10 ans. Adepte de la tri-X et du 50mm.
6 Commentaires
  1. Hello,

    Je trouve intéressant ce rappel des lignes obliques la vitre. L’image peut séduire, en fait, elle m’a accroché sous la forme de vignette? par contre, en grandeur, je suis déçu. Ce qui me gène, c’est le manque de flou sur l’arrière plan, ou bien tout au contraire, ce trop de flou. C’est au choix. Pour ma part, je préférerai plus de flou, mais dans tous les cas, çà ne me satisfait pas et c’est bien dommage.

    Que t’chaô.

  2. Est-ce pris au travers d’une vitre? Ce qui expliquerait les croisillons que je trouve gênants.J’aurais préféré un objet sur la table à droite plutôt que le mur à gauche pour accrocher la netteté au 1er plan .Peut être est-ce le reflet qui nuit à la netteté?
    Sinon, belle perspective, joli flou, bonne composition…
    L’ambiance est elle studieuse? Plutôt vide.

  3. Merci pour vos commentaires. C’est effectivement pris au travers d’une vitre (d’où les croisillons qui, moi, ne me gènent pas)… avec un compact argentique donc je ne maîtrisais ni la mise au point, ni la PDC.

    See you later

  4. Les reflets sont au contraire un élément primordial pour cette construction graphique. Si c’est fait avec un compact, c’est sur les possibilités sont limités mais je salue la composition. Imagines ce que tu pourrais réaliser avec une chambre et ses décentrements, ou plus facilement, avec un boîtier et des optiques plus qualitatives.

    Que t’chaô.

  5. @ armand: effectivement mais le rapport encombrement / qualité de l’Olympus Mju II (une antiquité argentique) est totalement imbattable. Néanmoins je song de plus en plus à emmener mes fidèles Nikon.Tout à fait d’accord sur l’importance des reflets.

    @JMS: je voyais pas ça comme carcéral mais c’est une question de point de vue. Quant au classement des universités françaises c’est une vaste et complexe question. En première analyse disons qu’il faut se méfier des points de vue hatifs et des hit-parades basés sur des critères contestables. Si on intégre dans les classements les budgets misérables de l’enseignement supérieur français par rapport par exemple aux USA, nous sommes champions du monde !! Mais on s’éloigne des questions photographiques.

    Best

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.