o u   r ê v e   e f f r a y é . . .




Louise Marquise

Louise Markise se déguise, et de fils en aiguilles, tisse une toile mêlée d’autoportraits et de poésie volée. Elle funambule entre le mot et l’image, entre la fantaisie et la nudité, les couleurs et les silences. Jeune adulte ou grande enfant, elle vit depuis cinq ans à Berlin.
6 Commentaires
  1. Pour celle-ci je préfère la version couleur sur ton blog, plus lisible à mon avis.

  2. J’aurai préfère le vide devant,on a l’ impression que tu va t’écrasais contre quelque chose.

  3. Icare au féminin

  4. Bel effet de style, mais ça dit quoi?

  5. Ca peut parler de l’envol

  6. A l’opposé de la version couleur le sujet ressort mieux sur la version N&B, mais c’est au détriment du fond, pour moi je le verrais à peine plus clair!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.