Bernard Lvq

La photo, un regard au-delà des mots et un partage
10 Commentaires
  1. Projecteurs HMI braqués sur la façade, assistants-stagiaires qui se les caillent dehors pour gérer le flux de la circulation, ventouseurs qui depuis la veille ont réservé les places de parking pour les voitures d’époque, toute l’ambiance magique de Paris pour un décor de cinéma, et cet immeuble qui avance dans la nuit comme la proue d’un paquebot éclairé par les phares du 7e Art, bientôt projeté sur un écran noir. Bravo.

  2. Belle image d’un tournage nocturne, in Paris !

  3. Merci Francis pour cette étude. C’est en effet, au-delà de l’ambiance dans laquelle j’aimerais baigner plus souvent, ce rostre lumineux qui m’a accroché.
    Merci Jean-Marc.

  4. j’aime bien les lumières

    et la chance d’avoir une Peugeot sur le coté
    Bien équilibrée
    Elle porte bien son titre

  5. Paname 1950 ….?

  6. Non Annie, Paname 2010… et comme il y a une DS ou ID qui ne sont sorties respectivement qu’en 1955 et 57, le film ne peut se situer qu’après 1960…
    Oui je sais je fais mon JMS 😉

  7. Qu’est ce qu’un JMS ?
    Bon, bon, on les voit à peine tes ID ou DS ! les années 50 ça me plaisait bien, mais allons y pour le début des années 60 !!!

  8. La plaque d’immatriculationde la Peugeot 203 attribuée en 1961 suggère une reconstitution à partir de cette année 1961.
    Le lion sur le capot et les clignotants peuvent indiquer qu’il s’agit d’un véhicule construit entre septembre 1956 et septembre 1958 et qu’il y a déjà eu un changement de propriétaire.

  9. C’est une honte Loïs de nous filer un lien comme ça !
    T’as pensé à tous ceux dont le jeu favori en voiture est de repérer la plaque la plus récente de son département !
    Tu tues tout suspens ! ;P

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.