Grand Cirque de Saint-Pétersbourg.

Le plagiat consiste à s’inspirer d’un modèle que l’on omet délibérément ou par négligence de désigner.

Le plagiaire est celui qui s’approprie frauduleusement le style, les idées, ou les faits.




Jean-Marc Silvestre

Né l'année où le terme Transistor a été voté par le comité directeur des Bells Labs, généralement le jour des élections présidentielles américaines, marié, plasticien (quelques expos en galeries (Galerie Mecanorma, Paris (il y a bien longtemps !) Galerie le Duplex au Havre (idem! (il y a bien longtemps)), Galerie Turlure au Havre), à la SACEM à Neuilly (ibidem! il y a bien longtemps) au THV du Havre à l'abbaye de Bonport…), graphiste, illustrateur, actuellement surtout retraité, mais toujours actif, dernière expo Planches Contact Deauville, avant la covid.
12 Commentaires
  1. Un clin d’oeil plein d’humour. La réflexion des barreaux de la cage sur ce tigre blanc de Sibérie est du plus bel effet 🙂

  2. Trop d humour.

  3. Reconversion d’un général du KGB ?

  4. @ Françis : Merci, c’est peut-être un effet du traitement NB, mais le tigre est jaune orangé fauve et noir, bien que n’étant pas spécialiste en tigres, j’opterais plutôt pour un tigre du Bengale.

    @ blagapart : Très impressionnant, il arrive même à faire parler les tigres 😉

  5. il faudrait citer vos sources: copier coller Wikipédia

  6. S’il fallait citer tous les artistes, photographes qui m’ont inspiré et construit, et continuent de construire mon regard (ici même sur LVEG) je n’en finirais jamais de remercier.

    S’il n’existait qu’une seule vérité, on ne pourrait peindre des centaines de tableaux sur un même sujet.
    [Pablo Picasso]
    – vu dans evene.fr grâce au concours de Google, d’Apple, tous les développeurs associés et d’EDF (toutes marques déposées)

  7. 1- “Le plagiat consiste à s’inspirer d’un modèle…”
    2- “Le plagiaire est celui qui s’approprie frauduleusement…”

    Jean-Marc “s’inspirer” et “s’approprier” ont un sens totalement différent, non ?
    Es-tu sûr de tes définitions ?

  8. un grand cirque ce site

  9. lenouveau est un petit rigolo.

    J’ai l’impression de retrouver l’ambiance des forums cinéma que durant quelques années j’ai assidument fréquenté.
    Avec sa valse de a.k.a, d’attaques plus ou moins fines, de trolleur qui viennent relancer la machine alors que l’embrouille semblait s’être calmé, de donneur de leçon (je crois qu’on parle de moi là. 🙂

    Je critique pas, hein, je trouve que ça a un charme ado assez vivifiant.
    Mais franchement je pensais pas que lveg pouvait avoir ce visage.
    Etonné je suis.

  10. @ cormac: Si “le nouveau” c’est Jean-Marc, c’est un nouveau un peu ancien…Un des plus anciens du blog même 😉

    Et oui, c’est un rigolo Jim..

  11. @ cormac: pardon j’avais pas vu “lenouveau”… ne pas tenir compte de ce que je viens d’écrire..

  12. @ locialbi : Effectivement, Tel le Phénix, j’essaie de renaitre de mes cendres 😉
    donc je ne pense pas être encore le doyen de ce site, mais avoir une certaine ancienneté, ce qui ne m’accorde aucun privilège !
    @ cormac : Effectivement, cela maintient en pleine santé, c’est très vivifiant,
    pourtant je ne suis plus de première jeunesse 😉
    @ Bernard L et solong : Il n’est pas d’usage de citer de seules définitions.
    Mais si vous préférez la définition du dictionnaire de l’Académie Française :
    PLAGIAT n. m. XVIIe siècle. Dérivé de plagiaire.
    1. ANTIQ. Vente d’hommes libres présentés comme étant des esclaves, ou vente d’esclaves appartenant à autrui. Par ext. Vol d’enfants. 2. Action de plagier. Le plagiat est un délit puni par les tribunaux. Par méton. Ouvrage dont certains passages, donnés pour originaux, ont été empruntés à autrui. Ce roman n’est qu’un plagiat.
    PLAGIAIRE n. XVIe siècle. Emprunté du latin plagiarius, « celui qui vend les esclaves d’autrui ou des personnes libres », dérivé de plagium, « asservissement d’hommes libres », lui-même emprunté du grec plagion, de même sens, et dérivé de plagios, « oblique », puis « équivoque, fourbe ».
    1. N. m. ANTIQ. Celui qui vendait comme esclaves des hommes libres, ou faisait, pour son compte, commerce des esclaves d’autrui. Par ext. Voleur d’enfants. 2. Personne qui s’approprie ce qu’elle a trouvé dans les ouvrages d’autrui ou s’en inspire indûment. Un vil plagiaire. Un habile plagiaire. Adjt. Auteur, compositeur plagiaire.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.