Paris, 2010




Sylvain Lenfle

Maître de conférences dans la vraie vie. Photographe amateur depuis 10 ans. Adepte de la tri-X et du 50mm.
23 Commentaires
  1. j’aime beaucoup, c’est très joli.

  2. Irréel … mais beau !

  3. Une très belle “lanterne magique” !… j’aimerais d’autant plus si c’était un spectacle de Bartabas que tu aurais traduit de cette manière… et je ne veux pas y voir une affiche 😉
    J’aime de toute manière que tu aies su isoler cet élément !

  4. Ravissante cette coupe de chevaux.

  5. Magique !!

  6. Merci à tous pour vos commentaires.

    A bientôt

  7. J’adore cette ambiance. Et ce contraste !!
    Mais à quoi correspondent ces plits ?

  8. Comme le faisait remarquer Bernard, on n’a pas envie d’y voir une affiche!
    Mais malheureusement pour moi cela saute au yeux et je trouve qu’il eut été préférable de mettre un petit commentaire dans ce sens, il s’agit tout de même de l’oeuvre d’une autre personne, bien qu’interprétée de façon heureuse! 😉

  9. Bonsoir Irène,

    Je m’attendais à un commentaire de ce type et suis même étonné qu’il ne soit pas arrivé plus tôt. Etant assez sensible à cette question, je me permet d’apporter quelques éléments de réponse sur la question de savoir s’il s’agit “de l’oeuvre d’une autre personne” :

    1. Il s’agit effectivement d’un fragment d’affiche prise dans le métro (en l’occurence le spectacle Darshan de Zingaro, on peut voir l’original complet sur http://universducirque.free.fr/actualite/2009-10/im173-zingaro02.jpg). Je n’ai d’ailleurs pas cherché à le cacher en laissant les plis bien visibles alors qu’il aurait été facile de les faire disparaître d’un coup de photoshop. Je ne suis pas sûr que le fait d’ajouter un commentaire aurait ajouté quoique ce soit, à part brider l’imagination du spectateur ;

    2. est-ce qu’il s’agit de l’oeuvre d’une autre personne? Non, évidemment, dés lors qu’il y a une réinterprétation complète qui, je trouve, en modifie le sens ET la forme. Ou alors toutes les oeuvres contemporaines s’appuyant sur une réintreprétation d’un matériau préexistant ne constituent pas des oeuvres originales ce que je trouve difficile à défendre (au hasard “campbell soup can” d’A Warhol, l’urinoir de Duchamp, les photos n°2, 4, 8, 9, 13 du American Photographs de Walker Evans, etc.).

    Bien cordialement

  10. Différentes remarques qui demandent retour.

    1- …”ajouter un commentaire … à part brider l’imagination du spectateur”…
    D’accord avec toi.

    2- Si tu photographies l’œuvre de quelqu’un et que tu en isoles un morceau, tu dois lui en demander l’autorisation (droit d’auteur olige)… d’autant plus que tu en revendiques ensuite la paternité (?).
    Au même titre que tu dois demander l’autorisation d’exploitation d’extraits de musique.

    Bon ici il n’y a pas démarche commerciale de ta part, çà passe pour moi, mais si tu en faisais une carte postale, je suis pratiquement sûr que tu aurais (le risque d’) un procès sur le dos de la part du graphiste qui a réalisé l’affiche (que l’on ne peut voir faute de ton lien inactif)

    3- «campbell soup can» et l’urinoir sont à la base des produits industriels que les artistes ont transformé en œuvre d’art, ceux-ci ayant inventé un nouveau concept… et non des reprises d’œuvres d’autres artistes.
    A l’époque le design n’était pas considéré comme “œuvre”.
    Cependant je pense qu’aujourd’hui il ne serait plus possible de détourner ou de “récupérer” des objets “phares” sans l’accord de leur propriétaire tellement la maladie de tout protéger par brevets (même les gênes humains qui ne devraient appartenir qu’à l’humanité) s’est développée.
    En tous cas je n’ai pas en mémoire d’exemples récents.
    Pour Walher Evans, je ne vois pas à quelles photos en particulier tu fais référence, mais là encore de mémoire (j’ai re-feuilleté “The Americans”) c’était des photos “constats” qu’il faisait et non des copies d’œuvres d’autres photographes.

    si je me suis trompé… à toi de me corriger 😉

  11. Sylvain,
    J’ai juste suggéré de signaler ce qui était à l’origine..
    Je n’ai aucune envie de discuter sur la réinterprétation d’une oeuvre existante, il y a vraiment trop à dire et donc ce serait très long! 😉

    j’aurais aimé voir cette affiche, j’ai cherché sur google, mais n’ai rien trouvé. Dommage que le lien ne fonctionne pas..

  12. * oupsss essaies

  13. Cela fonctionne, merci Henri!

  14. Merci Irène et bernard pour ces commentaires et ce débat. Quelques éléments pour continuer la conversation :

    1. Je suis malheureusement sûr de me prendre un procès si je devais exposer cette image sans avoir demandé au préalable l’autorisation (peut-être l’obtiendrais-je d’ailleurs. Sait-on jamais?). C’est déplorable mais la névrose du droit d’auteur conduit à cette situation

    2. La distinction art / design mériterait une thèse mais, personellement je mets ces oeuvres dans la case “art”, et il s’agit aussi d’un “détournement”.

    3. Evidemment ce serait impossible de nos jours (cf. point 1)

    4. Il doit y avoir une confusion entre “The Americans” de Robert Franck et “American Photographs” de Walker Evans dans lequel on trouve plusieurs photos de fragments d’affiches ou encore d’une devanture de studio photo (http://www.masters-of-photography.com/E/evans/evans_penny_picture_display_full.html) qui constituent des purs détournements, à l’instar de ce que j’ai fait. Mais dans les années 30 il s’en tapait du droit d’auteur…

    Et vive la vie en gris !!

    Bonne fin de semaine à tous

  15. @ Sylvain
    1- Je ne vois pas où est la névrose de vouloir protéger son œuvre d’un piratage et d’une exploitation financière ?!
    Imagines que tu photographies ta copine, tu fais une super photo grâce aux conseils de LVEG, et quelqu’un te la piques pour faire une campagne de pub… tu ne dirais rien ? Ta copine non plus ?
    Aller sois sérieux… tu vas sauter au plafond et je te comprends.

    2- “art/design” je mets ces œuvres dans la case «art»…
    Oui bien sûr parce que Duchamp et d’autres les ont transformé et montré ainsi. Idem pour Villeglé qui a transformé les affiches déchirées en œuvres d’art, etc.

    4- Tu as raison confusion de ma part en écrivant à la va-vite car je l’avais sous la main… avant de courir à un rendez-vous !
    Mais j’ai regardé attentivement toutes les photos sur le lien indiqué je n’y vois strictement aucun détournement, juste le constat d’une Amérique à une époque donnée.

    Aller rdv sur une prochaine photo, bonne soirée 😉

  16. Merci bernard,

    1. Ce dépend de l’usage surtout. Effectivement, si c’est pour faire une pub (donc du fric) avec ma copine, je ne serais pas d’accord. En même temps quand j’entends des histoires de procés parceque quelqu’un a pris en photo d’une barque provencale qui constituerait une “oeuvre originale”, je bondis. Idem quand quelqu’un attaque en justice car il apparaît sur une photo au fond à gauche, de l’interdiction théorique de photographier dans les gares, etc. HCB aurait bien du mal à travailler de nos jours…

    2. Il faut lire le bouquin, les photos de fragments d’affiche ne sont pas sur le site indiqué.

    A+

  17. J’imagine que tu fais référence aux photos prises de la maison sur l’île, en Bretagne, ou encore aux photos de monts vers Clermont-Ferrand (ayant servis à une pub du Conseil général), rassures-toi tous les plaignants ont été déboutés (de mémoire).

    Quand à quelqu’un qui apparaîtrait sur une photo au fond à gauche, il n’a aucune chance même de porter plainte et encore moins s’il fait partie d’une foule.
    S’il est le personnage central c’est tout autre chose et encore que … si c’est un œuvre de l’esprit et non une photo qui va servir pour une pub il ne pourra rien.
    IL ne pourra attaquer que si la photo nuit gravement à son image !

    Et la difficulté aujourd’hui de photographier les gens de la rue vient de la méconnaissance totale du “droit à l’image” et de son évolution.
    Yvap avait donné un lien fort intéressant récemment.

  18. Je veux bien le dit lien si tu le retrouves.

  19. Bernard ou Yvap , moi aussi je veux bien le lien si vous le retrouvez . merci d’avance.

  20. Peut être ce blog ?

  21. C’est exactement ça Loïs.
    Site à lire en détail pour pleins d’aspects juridiques qui nous concernent directement, et avoir des arguments solides face aux grincheux de tous poils ! 😉

  22. merci 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.