Un matin, boulevard Bessières dans le 18eme arrondissement de Paris…




11 Commentaires
  1. vaguement le sentiment que le titre n’est pas du meilleur goût, si la photo représente bien ce qu’elle suggère – et si ce n’est pas le cas, elle est évidemment sans intérêt. Si ce n’est pas du premier degré, l’humour est tellement décalé qu’il en devient imperceptible…

  2. Pourquoi ne pas l’intituler pauvre cherchant dans une poubelle pour trouver à bouffer ?

    Si c’est de l’humour, il n’est pas très bien exprimé.
    Si ce n’est pas de l’humour, pareil…

  3. A mon humble avis, ce n’est pas boulevard Bessières, mais boulevard Mortier, au 141, c’est un espion qui fait les poubelles de “La Piscine” 😉

  4. On nage en plein secret…

  5. Pour moi la personne ne cherche pas à manger car l’on ne vide pas une poubelle pleine de chaussures pour chercher à manger.
    Par contre, cherche-t-il des chaussures pour lui.

    A part cela, je la trouve cadrée beaucoup trop large, l’environnement ne rajoute rien à mon avis.

  6. Totalement injuste il n a pas avale sa carte sims et ne vit pas au dessus
    De ses moyens. Si proche de la route et sans clé…

  7. Nous n’y sommes pas du tout !
    Il s’agit d’une personne victime du syndrôme du bernard l’ermite !

  8. ( Moi, ça m’a fait rire ! )

  9. Idem Louise Marquise, et pas d’accord avec mnk et efde. Car quoiqu’on s’interdise d’en rire, il n’empêche que cette situation extrême s’impose d’abord comme drôle, burlesque, tarte à la crème si l’on veux… elle est dynamique en plus, en équilibre, et l’on attend la suite, la glissade ou l’engloutissement. Bien sur vient vite le malaise d’en rire, mais n’est ce pas justement ce qui fait la qualité de l’humour (“refuge du désespoir”)… ? tant mieux si ça grince. Chaplin ne nous a t’il pas fait rire avec un “SDF”? Le titre assume ça il me semble, le burlesque et le malaise, ( l’évocation des clés est plutôt bien trouvée).
    J’ai en revanche l’impression que la photo se contente de monter cette scène insolite sans trop de recherche (cadrage centré, rapport aux environs…, aux passants…

  10. C’est vrai que c’est drôle.

  11. Solong, elle a certes un coté un peu drôle, mais la prise de vue et le traitement général de la photo fait que l’on a du mal a s’y arreter.
    La compo aurait due être plus étudiée.

    Quand à Chaplin,il avait une vision quand même plus profonde. Son burlesque n’étant qu’une façon de montrer et dénoncer un certain aspect de la société.

    Désolé mais je trouve toujours que cette photo a un coté inachevée, “le cul entre deux chaises”.

    Mon dernier commentaire n’étant pas du meilleurs gout non plus…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.