Evry 2010.

Pour finaliser le test, une autre image. J’ai hésité entre les deux à cause de l’expression du gamin.
Laquelle préférez-vous ?




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
6 Commentaires
  1. Pour moi, sans hésitation celle-ci (!)
    C’est comme cela que j’aurais vu le cadrage sur la première si je l’avais commenté… ce qui ne fut pas le cas.

    Sur celle-ci cette main essentielle est bien plus présente, nous sommes de plus dans un mouvement non arrêté mais accompagné.
    Le gamin est mis en cadre plus haut, ce qui libère les coudes et lui donne plus d’oxygène.
    Le tirage du visage est plus “ouvert”, la bouche moins pincée donne plus d’importance au regard concentré.
    Le manche recourbé flou qui se heurtait à la partition dans la première photo, ici a disparu et c’est un mieux.

    Pour pinailler… la touffe de cheveux en haut à gauche… difficile à faire disparaître, sauf avec toshop

  2. et surtout (bien sûr !) l’on voit enfin les deux mains du gamin

  3. Ma copine prof de violon va être ravie Bernard d’apprendre que ses cheveux ressemblent à des branches de saule à travers la fenêtre ! 🙂

  4. Je préfère celle ci pour la présence de la main du professeur et l’expression de l’étudiant.
    Jepréfère aussi le cadrage

  5. Yvap… 😉 😉
    J’ai eu une pensée émue aussi pour les toiles d’araignées…

    Peut-être qu’ici elle était en pétard… je n’ai pas dit coiffée avec un pétard !

  6. C’est vrai qu’il est agréable de voir ses mains, et celle du professeur, que la partition à droite est moins gênante, etc… Mais…
    …Mais le regard est bien moins intéressant, moins flottant, moins pluriel dans ce qu’il y a à y percevoir… Et puisque c’est à mon sens tout l’intérêt de la photo, ma préférence va sans conteste à la première version. Idem Irène. J’ajouterais que je ne suis pas sur qu’ un mix des deux, associant ce qui “va mieux” dans cette deuxième version à la première serait meilleur “photographiquement”. Que, comme je l’avais exprimé sur la première, ses imperfections me semble bien lui aller, qu’elles tombent bien, en adéquation avec ce regard “flottant” et la maladresse des premiers pas du jeune musicien… Qu’en se sens et parcequ’elles servent le sujet, elles sont peut être bien au contraire “photographiquement” un plus…?
    La première sans conteste pour moi… 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.