25 Commentaires
  1. J’aurais vu plus de longueur pour exprimer la langueur. Et une attitude corporelle moins crispée. Mais les nuances subtiles de cette image sont belles (et sensibles à l’écran).

  2. Merci Tristan!
    Pas si crispée que çà, mais il est vrai que je n’avais que dix secondes pour m’alanguir… 😉

  3. Au vu de la feutrée mattitude et satinée brillance de la peau, au vu aussi des tensions visibles au niveau du cou, j’y verrais plutôt un gisant en marbre du Père Lachaise… une œuvre d’art quand même ce gisant, très bien photographié et rendu par ce beau tirage satiné.

  4. Comme souvent avec vos images Irène, il faut un temps pour les appréhender.
    Celle ci ne déroge pas. Le regard circule dans le carré pour invariablement venir se poser sur l’endroit le plus lumineux de l’image. Plus tard, en deuxième lecture, on va chercher à percer les nuances de la zone sombre à droite.
    Pour finalement admettre que non seulement ce sombre emplit l’image mais surtout qu’il est l’image.

  5. Merci bernard!
    Oui, bien vu, mais pas un gisant, je dirais plutôt une sculpture funéraire! 😉

    Tinange, j’avoue ne pas très bien comprendre, si ce n’est l’intérêt que tu portes à mon image et t’en remercie!

  6. Bien d’accord avec Tinange.
    Maintenant pour l’expliquer, c’est une autre affaire ! 😉

  7. C’est perturbant, voire dérangeant mais j’aime assez le parti pris du tirage.

  8. Je ne peux rester indifférent devant cette image. Le poids du sombre me fascine.

    D’une manière plus générale, j’aime vraiment beaucoup votre travail.

  9. L’image me plait ; j’admire le choix radical du traitement et la réalisation, aboutie.

  10. Yvap, 😉
    locialbi,
    Je n’ai pas pensé que cette photo pourrait déranger, mais je préfère cela à l’indifférence…merci!
    Woody,
    Merci beaucoup, c’est un véritable encouragement!
    Ek, merci!

  11. Elle ne dérange pas Irène. Elle pose question.

  12. @ Tinange,
    C’était par rapport au commentaire de Locialbi….

  13. Si si, je persiste, elle me dérange, mais ça n’est pas négatif, même si elle m’inspire plus d’inquiétude que d’allégresse; ça n’est pas dans le sens où il y aurait “un truc qui cloche”, non c’est pas ça du tout! C’est plutôt ce à quoi elle me renvois, ce qu’elle m’évoque. C’est en ça que je la trouve dérangeante. Et que je l’apprécie en même temps.
    Et comme le souligne Irène, rien de pire que l’indifférence.

  14. Dans le contexte actuel de LVEG, locialbi ?

  15. bonsoir Irene, voila je laisse un petit message car je suis sur un écran ou je vois enfin cette nouvelle photo dans de meilleures conditions . Encore une fois j’aime beaucoup .Pour moi c’est le meilleur de tes autoportraits .je comprend aussi les autres commentaires,c’est pas toujours facile de trouver les clés de ton monde. j’ai eu beaucoup de mal au début, mais je commence tout doucement à entrevoir certaines choses. je viens aussi de voir la série “mort dans la soie” je n’avais vu que celle sur Libé , mais il y en a de vraiment très belles dans le nombres .
    avant de partir un haïku trouvé sur le net :

    petit vent du soir –
    deux roses jumelles oscillent
    ses seins nus dans l’ombre

  16. @ tinange: Entre autre, Olivier. Pas des choses gaies en toute cas 😉

  17. C’est aussi que la question que je me pose, la question que pose cette image.
    Sa proximité avec le décès de Florence. Une question à Irène… Est-ce un hommage, une citation (le noir) ou totalement fortuit par rapport aux événements récents. Et en aucun cas un jugement de valeur de ma part, Irène, simplement une question qui me taraude.
    Merci de ta réponse.

  18. Tinange, sans préjuger de la réponse d’Irène, je ne pense pas qu’il y ait eu un jour quelque chose de fortuit de sa part 😉
    Qui de nous ne pense pas encore à l’absence, à son silence… j’attends encore ses commentaires…

  19. En effet, Flo restera longtemps présente parmi ceux qui ont eu la chance de la fréquenter ici; cette image n’est pas dans le sens que certains y ont vu…
    Le 3 septembre, j’ai rendu sur mon blog un hommage discret à Flo, s’intitulant «Vers la lumière»…
    Publier une image à dominante noire n’implique pas de facto, un hommage à Flo. (A ce compte-là, on pourrait dire que Cormac a lui aussi rendu un hommage en clin d’oeil à la série de Flo sur les sacs plastics.)
    Je n’ai pas pensé à Flo en publiant «Langueur», pour moi, cette photo n’est pas une évocation de la mort.
    Quand je fais une photo couleur qui me semble convenir pour le noir et blanc, je fais la conversion; si le résultat est satisfaisant, souvent, je la poste ici pour la partager avec vous. Ce fut le cas pour celle-ci.

  20. @ Henri,
    Merci beaucoup et aussi pour ce beau haïku!

  21. Même si l’intention d’Irène avait été de faire un hommage ou une citation avec cette photo, la démarche ne m’aurait absolument pas dérangé.
    Et que dans le contexte actuel de LVEG, elle nous évoque la disparition de Flo, je pense que c’est normal, vu le sujet.
    En fait, elle me dérange parceque le sujet m’évoque une patiente dans un hôpital psychiatrique. Elle m’évoque la démence, par cette pose et ce visage glacial et froid, ce regard vide, le tout accentué par la noirceur du tirage.
    Chacun se raconte sa petite histoire, et c’est aussi ce que Flo aimait. C’était son critère pour dire qu’une photo est réussie.

  22. Merci Locialbi pour cette suite donnée à ma réponse.
    C’est vrai que chacun est libre d’interpréter les photos, et chacun y trouvera souvent autre chose que l’intention de l’auteur.
    A mon tour de dire que cela ne me dérange absolument pas de lire que pour toi cette image évoque la démence, après tout, je me dis très souvent que je suis folle! 😉

  23. Ca n’a rien a voir avec toi, rassure toi. On ne se connaît pas et je ne me permettrais pas 😉 C’est le sujet; ça aurait été un autre modèle, c’eut été pareil..

  24. le corps renversé, l’œil comme une ombre, cette langueur est ténébreuse. Une image dense et inquiète.

  25. Je pense à la mort, l’instant tranquille ou, enfin, tout est accompli.
    Belle image.

    …Manque juste une mouche :+)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.