13 Commentaires
  1. Le titre est bien justifié par le dos rond du chat blanc campé sur ses positions et par le reguard de l’autre pres a en decoudre les autres elements de la photo nous rappel que l’on est en “territoire occupé” par l’homme…
    Le caractère de cette photo est fort par sa texture et discret comme ses sujet félines présences furtives et éphémère nous voila plongé dans le monde des chats le photographe cédant le reflet de son image a celle d’un chat blanc métaphore de son geste mesuré précis et réfléchie dans une spontanéité instinctive presque animal.

  2. @ igor,
    Merci beaucoup pour votre commentaire bien pensé! 😉

  3. Beaucoup de beaux mots Igor, mais j’avoue, la photos les mérites bien.
    Bravo!

  4. Beau jeu de reflets et de textures

  5. une image poétique de par son rendu

  6. C’est très beau, fin, élégant, discret, léger.
    J’ai l’impression de voir une toile de “Fini” (une auteure dont le nom ressemble à cela, qui dessine des chats) suspendue devant un mur, si ce n’est ce chat bien réel qui casse cette 2e dimension pour en créer une 3e…

  7. Une image que j’imagine en ces couleurs pastel dont tu as le secret et qui en font tout le charme dans ta superbe série “derrière la fenêtre … mais dans laquelle à mon grand regret je ne l’y ai pas trouvée ! 🙁
    J’avoue être plutôt dubitatif quant à son intérêt en N&B, en tout cas telle quelle, me donnant l’impression d’une simple conversion sans traitement approprié au N&B, le résultat étant plutôt pâlot et fade et ne lui rendant certainement pas justice.
    Peux-tu donner un lien vers la version couleur ? (si elle existe ! 😉 )

  8. @ Merci Bernard!
    Je connais Léonor Fini, mais je n’aime pas sa peinture!… ;(
    @Merci Yvap d’avoir pris le temps de regarder ma série “derrière la vitre” et de l’avoir appréciée! Tu trouveras en ouvrant la série, une petite flèche blanche en haut, à l’extrême droite, tu cliques dessus et tu verras apparaître la suite et donc cette photo, c’est la 111…(je continue la série, au hasard de mes rencontres.)
    En ce qui concerne ton avis, pour une fois, je ne suis pas d’accord, ce n’est pas une simple conversion, j’ai beaucoup chipoté pour arriver à ce résultat qui moi me plaisait par son côté “pâlot”, l’image en couleur est également très pâle,mais je peux comprendre que cela te semble perfectible… 😉

  9. C’est vraiment très bien vu! et j’aurai envie d’insister sur cet aspect: la scène, la confrontation. Vraiment bien capté. (Au point que j’avoue m’être demandé si ce n’était pas un montage, le reflet du chat blanc en surimpression.. ce qui ne m’aurait pas gêné) J’y ai cheminé en trois actes: 1) reflet du chat blanc: insouciance, innocence, et tout et tout, le bonheur est dans le près 2) découverte du chat noir. regard terrible, menace, un drame se noue on bascule dans le film noir, musique adéquate, l’issue n’est guère douteuse, le chat blanc n’a aucune chance… 3) rebondissement: le rideau en guillotine: la victime n’est pas celle qu’on croyait… 😉

  10. Super, c’est reparti, LVEG se réveille !! 😉

  11. Oui Bernard, il y a un regain d’intérêt…

    @ solong, je confirme, ce n’est pas un montage!
    Régulièrement, j’ai droit à ce genre de scène qui se passe en bas de chez moi, étant au balcon dans ma loge privée! 😉

  12. Etonnante photo. La veine chat te réussit. j’aime beaucoup la découpe de l’écran-store où se joue une histoire de chat comme adressée à ce spectateur
    attentif. Mimétisme de l’attente chez les deux individus. On attend une suite…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.