Olivier R.

A propos de moi... Je vis au Havre, j'aime la photographie contemporaine sans oublier celle qui fut à l'origine de mon intéret pour l'image. Si ce n'est pas clair pour vous, sachez que ça l'est encore moins pour moi. Mon espace photographie... Andreas Seranno, James Natchwey, Michel Comte, Jeanloup sieff, Hiroshi Osaka, David Lynch et bien sûr Portishead.
10 Commentaires
  1. J’ai été revoir tes photos publiées ici et suis tombée sur “ressac” dont “l’écume”pourrait être la suite, sauf qu’elle ne possède pas la magie des tons de l’autre…

  2. Elle ne partage ni les tons légèrement colorisés de “Ressac” ni le cadre horizontal. D’ailleurs elle ne fonctionne ni en désaturation partielle, ni en horizontale (qui est pourtant son cadre d’origine)…
    Ce n’est qu’une autre image maritime, en pur N&B, qui attend sa propre suite.
    Je l’ai tiré en 40×60 vendredi pour l’anniversaire d’un ami. Autant le tirage est doux et subtil, autant je suis déçu par le rendu écran… Je vais peut-être tenter de modifier un peu le contraste des HL… Dites moi.

  3. Je ne sais pas, maintenant il y a quelque chose de trop figé…
    Je préfère sa légèreté précédente! 😉

  4. Je n’ai encore rien touché Irène ! ; -)

  5. Comme quoi la perception d’une même photo peut être différente d’un moment à un autre, j’étais persuadée que tu avais modifié les contrastes!
    J’en conclus que l’écume devrait être plus vaporeuse… 😉

  6. Je le constate tous les jours Irène… L’influence de la lumière ambiante sur nos écrans, l’état de fatigue ou encore les vapeurs de la veille. ; -)
    L’écume est vaporeuse à souhait, en mouvement par endroit, nette à d’autres.
    Le format de 600 pixels de haut n’aide pas à le percevoir. Mais c’est le jeu du blog !

  7. Tirée en grand format, cette écume doit en mettre plein la vue !

  8. Il est certain que la réduction pour le web ne doit pas lui rendre justice pour la subtilité et les détails !
    Malgré tout, la belle lumière et l’équilibre graphique réussi peuvent nous permettre d’imaginer le reste ! 😉
    Bravo Olivier !

  9. Idem Yvap.

    @ philippe | photofloue : La technologie va très vite, il serait peut-être temps de casser la barrière des 150 ko.” Il est possible d’obtenir une image de très bonne qualité à moins de 100Ko. Au dessus de 150Ko, c’est du gaspillage de ressources qui engendre toute une série de problèmes, et toute photo supérieure à 200Ko sera supprimée sans préavis.” Or, j’ai déjà rencontré des problèmes de publication sur cette limite, c’est lié à l’algo. du JPEG

  10. Ce n’est pas la question Jean-Marc… Aller au delà des 150 ko, voire même des 500 ko ne changera rien au problème. C’est une affaire de taille d’image et non de poids de fichier. Et là, sauf à être tous équipé de 40 pouces… je ne vois pas trop comment faire.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.