Louis Sclavis, dimanche 4 juillet au Parc Floral de Vincennes, pour le Paris Jazz Festival, invité par le duo  Alexander von Schilppenbach – Aki Takase




Bernard Lvq

La photo, un regard au-delà des mots et un partage
7 Commentaires
  1. Mon clarinettiste de jazz préféré, il aime le contact avec sont public, beau portrait.

  2. Comme Bruno H , j’aime le musicien et ce beau portrait de lui…

  3. très beau portrait.. et ça te ressemble tellement plus ! tu as le don de capter des regards qui semblent ne pas tricher.. et ça c’est tellement rare.. Alors connu ou pas, on s’en fout ( enfin, moi 😉 )
    les gris sont très beaux, aucune exagération

  4. Certes, il est moins connu que Michael Jackson 😉
    Je l’aurais préféré avec une clarinette, plutôt qu’avec une clopinette 😉
    Mais beau portrait.

  5. @ Bruno / Patrick
    Après le spectacle Louis S. et ses comparses sont retournés tranquillement à leurs loges.
    Les pros du déclencheur qui étaient au premier rang, fatigués de l’index, sont partis sans demander leur reste, avec le public.
    Je suis resté un peu, adossé à la scène, laisser vagabonder mes pensées sur les bribes de musique qui flottaient encore dans l’air.
    Et puis, surprise, Sclavis est revenu par la scène, s’est accroupi à côté de moi sur la scène pour parler avec les quelques amis qui l’attendaient.
    Quelques mots, quelques questions de ma part et des photos sans aucune pose.
    Un très grand moment de plaisir simple pour moi !

  6. @ flo
    Tu as bien raison, je me fous totalement que les gens soient connus, ce qui compte c’est capter ce que je perçois des personnes… alors quand vais-je te photographier ? ! 😉

  7. merci Jean-Marc
    il avait ses deux clarinettes à portée de main et jonglait avec régulièrement 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.