sistereden

Les voyages, l'Asie surtout, m'inspirent et depuis peu Paris.
16 Commentaires
  1. J’aime bien le rendu en général de vos photos.
    La portée du regard des personnages semble sortir du cadre…

  2. Ma curiosité est piquée : outre la qualité générale de cette image, que regardent-ils ?

  3. toujours des images qui foisonnent de détails, sister 😉
    je suis revenue plusieurs fois , sans écrire, je sais que tu n’aimes pas revenir sur tes cadrages.. 😉
    Et pourtant, je me demandais, si en supprimant le personnage de gauche, l’image, et donc notre regard ne circulerait pas mieux: l’étal, les morceaux de viande accrochées, prendraient une place visuelle plus importante, et l’image s’en trouverait plus équilibrée. Ce n’est qu’une suggestion: qu’en penses-tu ?

  4. Merci pour vos commentaires.
    Cette photo fait suite aux précédentes sur Bombay. Le “meat market” est ici un lieu plutôt pénible car assez peu ragoûtant, sombre, suffocant, glissant, où la matière prédomine : viande, sang, bois, pierre, plastique des bâches, déchets… Ce qui m’a intéressé, c’est le contraste entre décor chosifiant et regards pensifs, qui ne mènent nulle part. De pure évasion.
    Flo, je pense que c’est le personnage de gauche qui précisément équilibre l’image, pendant de l’étal à droite, lui donne aussi sa signification. Que notre regard ne puisse circuler, cela ne me gêne pas, je vise une impression d’ensemble sans choix visuel privilégié.

  5. Je pense que flo n’a pas tout a fait tort en ce qui concerne le personnage de gauche d’autant qu’il est légèrement coupé. Ma

  6. Je pense que flo n’a pas tout a fait tort en ce qui concerne le personnage de gauche d’autant qu’il est légèrement coupé. Mais votre argument, sisterden, est tout a fait valable. C’est deux points de vues sont très certainement le résultat d’une bonne photo.

  7. Une fois de plus j’aime beaucoup…

  8. je dois dire qu’ils ont du te prendre pour une extra terrestre dans ce marché 😉

  9. Peu de touristes en effet dans cette partie du marché, très prisé des corbeaux, et comme c’était l’heure creuse, je ne suis pas passée inaperçue. Certains m’ont fait très bon accueil et j’ai eu droit à quelques invitations à immortaliser mon passage 😉

  10. Sister j’apprécie toujours autant tes photos, toujours si narratives et équilibrées; superbe encore celle-ci !
    Je n’y changerais strictement rien, au risque de contredire flo 😉
    Si l’on supprimait le bonhomme de gauche, l’on se retrouverait avec les autres personnes bien loin et le regard focalisé/bloqué sur le billot et la viande suspendue.
    Donc je te suis sans problème pour ton “impression d’ensemble sans choix visuel privilégié”
    Bravo.

  11. Une des rares photos où un personnage en bordure est tronqué.Sur “shopping à Tokyo” et “visite à Pilikhoti#5” ces personnages pris de 3/4 arrière dirigent bien le regard vers le centre.
    Ici, vous n’avez pas pu cadrer le coude et le genou.Pour quelle raison?
    Je profite de l’occasion pour vous exprimer mon admiration
    pour votre maîtrise de la composition et du cadrage au cordeau que vous démontrez à chacune de vos parutions.
    S’agissant de scènes de rue, c’est exceptionnel.

  12. sister, tu as raison.. je vois aussi une autre manière de la regarder: en éventail dont la pointe serait sur le personnage arrière, et ouvert face à nous.. 😉

  13. Sister j’ai oublié, mais était-ce la peine de te le préciser : la hauteur à laquelle cette vue a été faite est idéale ! (un 6×6 comme appareil ?)

  14. Très belle photo, Sister 🙂 Je suis aussi d’avis de laisser l’image telle quelle et pas couper le personnage de gauche, ça casserait tout le rythme

  15. Très bien à nouveau! et quelle série sur votre blog! s’il fallait discuter cadrage, je trouve que le panoramique lui irait bien, au détriment un peu du bas, et des quartiers suspendus en haut..?

  16. Merci à vous. Que de compliments !
    > Loïs : bien vu et bonne question. Ce cadrage s’est imposé à moi au déclenchement. Je trouve la présence du personnage de gauche plus forte ainsi. J’ai l’impression qu’ainsi découpé, il participe du sujet ambiant et induit une dynamique vers la droite. Sinon, on aurait eu une image trop statique.
    > Bernard L, j’utilise un reflex numérique. Un 6×6 donne un format carré que j’ai adopté pour la photo précédente.
    > Solong, je n’ai pas pensé à ce type de cadrage. Pourquoi pas, cela mettrait en valeur les lignes horizontales.
    Merci pour vos suggestions.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.