Ajaccio – Corse – 2010




16 Commentaires
  1. J’aime la composition, le contraste, les matières et cette transparence… cette image.

  2. Je ne sais quoi, mais il y a quelque chose qui me plaît dans cette photo, sans doute le côté diptyque très bien suggéré, imposant ce contraste, cette rupture de lecture entre ce recoin intime avec un bout de nature patiemment entretenu et protégé par ce verre “cathédrale” qui n’a rien de moderne, et la nudité, la rectitude, la froideur de l’autre espace bien marquée.

  3. Ce qui pourrait être intéressant, lorsque l’on remarque que sa photo n’emballe pas l’opinion publique LVEGiste, c’est que le photographe explique ce qu’il a voulu montrer, qu’il nous procure une ouverture sur son monde, pas d’accord ?

  4. Belle rigueur dans le jeu de lignes, le contraste entre le dehors/dedans

  5. Oui c’est plutôt bien analysé et résumé Bernard. C’est vrais que ce qu’il m’intéressait de mettre en perspective, de prime abord, c’est cette “rupture de lecture” dont vous parlez, segmenter la photos en deux parties avec des matières et des tons mis en opposition. Ce qui fait deux sujets différents sur cette photo, d’une part la silhouette cactus vue a travers un verre épais et presque opaque (ou je me plait a imaginer deux petits personnages simplifiés à l’extrême regardants par dessus le balcon) et d’autre part cette façade d’immeuble vide de toute présence a cette heure du jour. Un coté froid comme vous dite, infiniment urbain, mais qui reste quand même un instant de vie. Je ne pratique pas ce type de photo en général mais je me suis dit que la, a deux pas, il y avait peut être un sujet. Voila pour les petites explications.

  6. idem solong.
    Pas facile avec le sujet commun.

  7. merci insensatez pour l’explication

    eh bien cette photo qui est restée longtemps sans commentaires commence à attirer le regard 😉

  8. j’aime bien cette photo qui rapporte le “quotidien”, avec simplicité, et presque rien.. et pourtant la composition, en faux dyptique est très intéressante, à gauche très “travaillé” par le verre dépoli, et la vision esthétisante du cactus.. et de l’autre un univers froid, banal, d’une façade d’immeuble quelconque

  9. Désolé, je préfère Alfred Hitchcock 😉

  10. @ Jean-Marc Silvestre. Il n’y aura jamais “L’ombre d’un doute” ni le moindre “Soupçon” que je puisse jamais être comparé au maitre en matière de prise de vue. Non vraiment il n’y a aucune “Sueurs froides” a avoir, je reste a ma place 😉
    Tout cela ne nous dit pas “Qui a tué Harry?”

  11. Réussi.

  12. J’aime beaucoup vos cadrages. Sur toutes vos photos parues ici. Il y en a d’autres?

  13. Ce sont maintenant de “vieilles” photos, le temps a fait son oeuvre. Je n’ai plus posté sur “La vie en gris” depuis des années, mais mon stock photo (N & B et couleur) n’a cessé de s’agrandir. En tout cas merci de votre commentaire.

  14. Je crois que Brigitte s’est donnée une mission : faire revenir tous les “disparus” de LVEG en déterrant leurs photos par un commentaire attirant…
    Louable entreprise ! 🙂

  15. Tristan . Aucune mission. Un plaisir décalé.

  16. Un bonjour au passage à l’auteur de Déschérence .
    @ Tristan: peu de risques que Brigitte réveille Renato Maestri ou Pierre Barret… 😉 mais pour Arto Pazat rien n’est sûr. 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.