5 Commentaires
  1. Moi j’aime bien ces photos où rien ne se passe, il y a juste un moment intemporel qui n’existe que par le jeu des formes et des lumières.

  2. entièrement d’accord avec toi, philippe 😉

  3. le cadre qui coupe le cadre, dérisoir élément de décors, le miroir qui ne reflète rien..;tout cela me plaît bien…

  4. Itou, idem, ibidem 😉

  5. Merci à tous (et à toute ;-))
    Une petite explication : c’est image est pour moi une image d’une forme de misère : un intérieur anonyme, formaté à l’extrême, un lit, une couverture, un miroir “sans reflet”, un cadre sans doute made in China à 1 000 000 d’exemplaires, accroché surtout pour meublé le mur. Finalement un endroit vide et sans âme.
    Je suis en train de lire le livre de William T. Vollmann “Pourquoi êtes vous pauvres ?”. Cette phrase résume parfaitement cette photo : “Pour moi la pauvreté n’est pas le simple dénuement; car des personnes peuvent posséder moins de choses que moi et être plus riches; la pauvreté c’est la misère. Ce soit être une expérience davantage qu’un état économique”.
    Un livre dérangeant qui aborde la misère par la face réelle : l’humain et non les chiffres.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.