15 Commentaires
  1. Ce qui est troublant dans cette photo — sans doute la plus abstraite de cette très belle série —, c’est que, sans référence d’échelle, on pourrait croire à la vue satellite d’une côte découpée ! Avec peut-être même quelque part la pointe des châteaux ?

  2. … en somme, vous venez de redécouvrir les charmes de la géométrie fractale…

  3. Une fin en beauté ! Mêmes remarques que Patrick Flandrin, cette image complète admirablement une série très agréable.

  4. Avec un site pareil nous en reverrons certainement ;-).

    De magnifiques images dans cette série, bravo.

  5. Beau final !

  6. Attendons l’épilogue!? 😉

  7. bravo solong !

  8. Elle met fin à une remarquable série. La lumière met bien en valeur l’explosion de l’eau contre la roche, on peut presque voir son arrachement

  9. C’es ma pférée, pour son graphisme, son potentiel d’abstraction et d’interprétation. Bravo, très belle image!

  10. Je partage sans réserve l’enthousiasme général!

  11. Elle me fait penser à des projection de lave…

  12. Merci à tous… de m’avoir accompagné dans cette agréable expérience photographique de la série à tâtons…
    hé non Loïs, pas d’épilogue. Il restera un brouillon éphémère dans le ventre de LVEG. j’y ai renoncé en publiant celle ci…
    merci encore pour vos commentaires et votre intérêt…

  13. La ++; la 7.
    Les +;Champagne, Tumulte et Rideau.
    A propos de la netteté des rochers qui apparaissent au 1er
    plan sur les autre vues, je remarque que avez choisi f4 en priorité à l’ouverture tout au long de la série.Aviez vous d’autres possibilités?
    Par ailleurs l’étagement du noir au gris des roches à droite
    crée une belle profondeur.

  14. @ Lois: A cet endroit, c’est un choix délibéré en effet d’avoir choisi l’ouverture maximale que m’autorisait mon objectif. Je voulait concentrer le regard sur la zone de mise au point et ce qui m’intéressait . A ces distances et a cette ouverture l’effet de profondeur de champs me laissait une zone de netteté suffisamment large et j’espérais m’affranchir un peu de l’ effet d’écrasement des plans sur les zoom à 200mm (les “ombres gênantes” (rochers) du premier plan de certaines photos auraient écrasé l’image s’il elles avaient été nette alors qu’elle me paraissent ainsi au contraire donner du relief). La grande ouverture permettait aussi une grande vitesse d’obturation afin de figer ces éclats de vagues.. j’utilise beaucoup la priorité à l’ouverture… mais il faudra que j’apprenne à explorer d’autre modes… qu’auriez vous tenté?
    merci encore pour vos commentaires et votre intérêt… 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.