… de LVEGien(ne)s à l’Académie de la Bière, Samedi 21 Novembre.

De gauche à droite : Marie, Flo g, Madame Tristan et Monsieur.
Vous en verrez d’autres ici. 😉




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
27 Commentaires
  1. plus rapide que les autres Yvap! même avec de l’argentique! 😉

  2. Bonsoir,

    Désolé de n’avoir pu y participer, mais l’organisation de cette rencontre s’est trouvée trop tardive pour pouvoir y venir. Une autre fois, la prochaine sûrement.

    Amicalement.

  3. Belle Brochette! Tendre souvenir de cette soirée.
    Bravo, Yvap, Lucky Luke de l’argentique, qui grille tous les numériques 😉

  4. Sympa de voir quelques bouilles ! Merci Yvap !
    Au plaisir (mais Paris, c’est loin…) !

  5. Merci Yvap pour ce retour aux absents. J’espère sincèrement être de la prochaine “petite brochette”…

  6. Elles sont bien ces photos ! Le plastique crée des reflets étonnants.

  7. Je ne les avais pas remarqués à la prise de vue, ils étaient noyés dans la lumière générale.

  8. …et dans nos bières…

  9. En tous cas voilà qui est prouvé, le numérique c’est bien mais c’est lent !
    Bravo Yvap !

  10. C’est agréable de pouvoir mettre des visages sur certains noms. Merci Yvap. En espérant pouvoir être de la prochaine tablée ! Z’étaient en panne les numériques ? 😉

  11. Très sympa de pouvoir mettre des visages sur les noms, comme dit David, c’est loin Paris, et , il n’a pas l’air de faire chaud !

  12. Voilà une image qui me fait regretter encore un peu plus d’avoir été absent à ce rendez-vous LVEG/bière (ou l’inverse ;-)).

    En tous les cas c’est toujours amusant de pouvoir mettre un visage sur toutes ces images 🙂

  13. On peut aussi mentionner : le nez et la main de Philippe, les bras de Monsieur Marie, la main de Bruno et les photos… d’Yvap.

  14. :), et L’expo LVEG c’et où et quand déjà ?

  15. oui,c’est sympa de vous voir sur les photos .En espérant pouvoir être present au prochaine rdv

  16. Comment, une semaine après rien de plus comme photos ?
    L’on m’avait dit que vous seriez douze ou plus ?

    Bien, on attend… d’avoir le plaisir de découvrir les autres têtes 😉

  17. Merci Yvap! on aimerait de voir de plus près ces photos sur la table.. 😉

  18. Bravo Yvap ! Argentique 1, numérique 0 😉
    Il semblerait que le révélateur utilisé soit majoritairement au houblon 😉
    Bien cordialement à tous.

  19. C’est très sympa de nous faire partager…

  20. Pour revenir à la rapidité d’ Yvap, il doit posséder une cuve à développement numérique 😉

  21. tss tss ! A l’ancienne mon bon monsieur ! Tout à la main !
    L’avantage du film : le N&B est là de suite, pas de formules ésotériques avec calque, masques, etc… et prises de tête garanties ! eh eh !
    Et ça sur 36 vue d’un seul coup ! Et même sur 76 en développant 2 films en même temps ! hop là !
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué dites-vous ? 🙂

  22. Claude, je ne voulais pas mettre en doute ta dextérité manuelle, je connais très bien comment cela se passe, pour l’avoir pratiqué, je sais qu’il est tout à fait possible de développer très rapidement ses films jusqu’à 108 vues à la fois, d’ailleurs je compte bien m’y remettre, mais ensuite l’agrandisseur là c’est une autre histoire, déployer le matériel dans la salle de bain ça ne le fait pas vraiment. Je trouve que bobiner ses films dans le noir et découvrir le travail après la dernière minute de rinçage est très exaltant.

  23. Pas (plus) d’agrandisseur !
    Scan des négatifs et hop c’est parti sur l’ordi ! Encore plus rapide maintenant que je maîtrise les réglages de base de toshop.
    De toute façon j’étais mauvais sous l’agrandisseur ! Et barboter dans les bacs ne m’a jamais passionné. 😉

  24. Bien sympathique, et très beaux tons de gris, j’aime bien les reflets de la lumière sur le plastique.

  25. Claude, c’est bien ce que je pensais 😉 maintenant que tu as une bonne expérience des scanneurs de négatifs, peux-tu dispenser quelques bon conseils pour le choix et l’utilisation?
    merci

  26. Merci à tous !

    Bruno : Houlà ! Mon expérience “des” scanners se résume à UN seul, le mien ! Il me sera donc très difficile de te conseiller pour un choix.
    C’est un scanner mixte à plat : Canon Canoscan 5200F (125€ il y a 4 ans 🙂 ). Mais il est très complet question réglages ce qui est important.
    J’en suis très content pour mes besoins personnels, qui ne dépassent pas le format A3. Au-delà peut-être serait-il insuffisant. Egalement peut-être pour ceux qui auront besoin de plus de subtilité en particulier en couleur, mais ce n’est pas mon cas.

    Le plus important est d’apprendre à se servir correctement du sien !
    Personnellement je l’utilise uniquement par l’interface module twain directement pilotable dans photoshop, et qui importe l’image directement dans celui-ci au format PSD donc sans pertes de conversion.
    Maintenant, pour avoir de bonnes bases je conseille la lecture dans le HORS SERIE N°4 de RP du passionnant dossier “Les pros du scan”. Explication des principes de base et conseils m’ont bien aidés à corriger mes erreurs de débutant et fausses idées assez répandues.
    Après, eh bien comme pour beaucoup d’autres activités à volet artistique c’est la pratique personnelle, l’expérimentation, qui vont permettre de développer nos outils adaptés à nos démarches.
    Il faut accepter d’y passer le temps nécessaire, de tâtonner, recommencer et recommencer, etc …
    Il n’y a pas de recette miracle ! Donc au boulot ! 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.