Volontairement et par pudeur le visage reste caché.

Marché de la plaine ..

Marseille 5/2007

Canon S3

PS : un coup de chapeau à G BLONCOURT




.Gilbert

Un photographe à Marseille ...
3 Commentaires
  1. Merci pour l’encouragement. J’aurais aimé avoir pu faire cette photo.Elle est tellement réaliste…même dans le fait que la femme est tournée sans doute pour échapper à l’objectif…Le temps s’arrête…C’st un regard d’une rare précision sur un autre monde…sur une autre civilsation…Et puis, dans le fond il y a ce discret témoignage d’une autre façon d’exister, de vivre, sur notre planète…

  2. La photo est ‘volée’ je n’ai pas voulu non plus en rajouter …

  3. Il n’y avait rien à rajouter.
    La photo peut faire abstraction de la situation.
    Il n’y a pas de gêne et tu n’est pas paparazzi.
    L’intérêt est précisément la tête blanche emmitoufflée et la fine borne métallique.
    Seule la multitude extérieure vient ” parasiter ” le sujet.
    Bien que, peut-être, ces intrus puissent rajouter au trouble.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.