Un petit air pour Willy , qui vient de nous quitter …




pingupingu

Dans le coeur du troupeau de ceux qui se sont remis à la photo avec le numérique ..... 🙂
6 Commentaires
  1. Oui, bien sur plus qu’un air pour son oeuvre
    je l’ai un jour rencontré à Tourcoing dans une expo qi’il avait commenté avec patience et avec
    mémoire intacte et une grande gentillesse.

  2. Très jolie photo, sensible. On dirait qu’ils font un petit boeuf, et la photo rend bien ce moment improvisé, à la bonne franquette, que l’accordéoniste à droite, cigarette au bec, à l’air d’apprécier. La lumière est belle, les musiciens sont très bien situés dans leur environnement, entourés d’instruments. Ronis aurait certainement apprécié, en tout cas, on le salue bien 🙂

    rep de pingupingu : Il s’agit d’une boutique d’accordeons a Montreuil ( atelier de réparation aussi) . C’était pendant la journée des métiers d’art (les boutiques et ateliers étaient ouverts) . Les 3 se faisaient un petit boeuf, effectivement.
    Ici , il ya d’autre photos ( mais couleur même si la majorité passe bien en n&b ))
    http://www.pbase.com/pingupingu/fin_2006&page=3

  3. “Il y a du du Willy dans l’air (d’accordéon).”
    Même si ce n’est pas le style de photo que je préfère.

    Un petit air d’accordéon pour Willy :

    Accordéon

    by Juliette Gréco

    Dieu que la vie est cruelle
    Au musicien des ruelles
    Son copain son compagnon
    C’est l’accordéon
    Qui c’est-y qui l’aide à vivre
    A s’asseoir quand il s’enivre
    C’est-y vous, c’est moi, mais non
    C’est l’accordéon

    Accordez accordez accordez donc
    L’aumône à l’accordé l’accordéon.

    Ils sont comme cul et chemise
    Et quand on les verbalise
    Il accompagne au violon
    Son accordéon
    Il passe une nuit tranquille
    Puis au matin il refile
    Un peu d’air dans les poumons
    De l’accordéon

    Accordez accordez accordez donc
    L’aumône à l’accordé l’accordéon.

    Quand parfois il lui massacre
    Ses petits boutons de nacre
    Il en fauche à son veston
    Pour l’accordéon
    Lui, emprunte ses bretelles
    Pour secourir la ficelle
    Qui retient ses pantalons
    En accordéon

    Accordez accordez accordez donc
    L’aumône à l’accordé l’accordéon.

    Mais un jour par lassitude
    Il laissera la solitude
    Se pointer à l’horizon
    De l’accordéon
    Il en tirera cinquante
    Centimes à la brocante
    Et on fera plus attention
    A l’accordéon.

  4. Très belle photo et développement presque parfait (un poil trop sombre à mon goût mais je ne suis jamais content !)

    Me rappelle un peu la fameuse photo de Brel, Brassens et Ferré, tant ces trois là semblent sur la même note !

  5. Très sympa !
    L’ambiance de ce genre d’endroit parfaitement rendue.

  6. idem.. 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.