flo g

medecin anesthesiste,qui manque de temps mais sûrement pas de passion pour la photographie,et qui essaie de vaincre sa timidité en ouvrant un photoblog (grâce à R.P)ces jours ci
41 Commentaires
  1. Une vision de Pirates des Caraïbes 😉 l’effet est très intéressant…superposition d’images ?

  2. Un poil sombre non ?

  3. non.

  4. … Je suis juste gêné par la bouée en bas de l’image… elle me rappelle les quais et donc la terre ferme sur une image qui par ailleurs me transporte.

  5. superbe/intéressante photo…telle une peinture…dommage aussi par cette tâche (bouée?) en bas de l’image.
    Et évidemment beau traitement!

  6. si on critique encore la bouée.. je vais finir par la supprimer.. 😉 en fait je l’ai laissée, parce que je trouve qu’elle donne idée du tangage et donc mouvement vers le haut de la coque du navire..
    j’aimerais bien avoir encore quelques avis à ce sujet si c’était possible .. 😉
    @guinéalo: c’est une photo prise avec un holga.. alors superposition ou bougé.. je ne sais plus.. 😉

  7. @dacko: au départ elle était plus sombre encore.. mais je m’attendais un peu à cette remarque.. 😉 donc je l’ai déjà un peu éclaircie pour LVEG 😉

  8. Tu l’as éclaircie ? Ce n’est pas flagrant quand on compare avec ton blog. 😉
    J’aime la tonalité générale, cette lumière soufrée entre chien et loup qui évoque l’ambiance particulière de la mer, juste avant le plus fort du grain. Les ris dans les voiles, le déhanchement sur la vague, le pont désert, on ne sait si le voilier est désemparé ou s’il navigue. La légende du Hollandais Volant revisitée. Une marine réussie. Bravo.

  9. @pictaris: pourtant oui, un peu..
    tu ne me dis rien à propos de la bouée ?? 😉

  10. La bouée est peut-être un peu anachronique car la voilure évoque plus le XVIIIème que la marine moderne ou la régate.
    Elle ne m’avait pas frappée avant tous les commentaires. Peut-être en baisser la tonalité pour la rendre moins présente. Allez, tu enlèves la bouée et j’enlève une tête à l’embuscade :))

  11. La référence à “Der fliegende Holländer” me semble très pertinente, cela m’y a fait penser dès le premier regard. Quant à la bouée au premier plan, c’est certainement l’anachronisme qui pose problème, car en se reculant de l’écran, quand cette tache claire perd le “référent” bouée, je trouve qu’est plutôt un plus qui “verrouille” la composition.

  12. Admirable ! Quant à la bouée, elle ne me gène pas en tant que forme, mais son intensité (sa blancheur) est excessive..

  13. Plutôt qu’au “Hollandais volant”, je pense immédiatement à l’école Romantique pour son exaltation de la nature tourmentée. Holga et le traitement sombre jouent bien leur rôles: on le dirait pris en pleine tempête (même si on ne voit pas bien la mer, mais c’est là qu’intervient l’imagination 😉 )

    “La tempête a béni mes éveils maritimes.
    Plus léger qu’un bouchon j’ai dansé sur les flots
    Qu’on appelle rouleurs éternels de victimes,
    Dix nuits, sans regretter l’oeil niais des falots !”

    …même si Rimbaud n’est pas un Romantique.

    Une peinture, un poême, en somme, cette photo.

    La bouée blanche? Quelle bouée blanche? C’est une écume, un embrun marin, la rage blanche d’une mer démontée.. 🙂

  14. merci beaucoup à vous tous..
    Bon, je ne sais toujours pas.. 😉 peut-être l’assombrir un peu ? 😉

  15. C’est sur qu’avec celle-là, tu allais faire un tabac, mais les autres de la série sont toutes aussi fantastiques.
    Quant à plus sombre, je dirais, c’est toi qui voit. Et au sujet de la bouée (ou bitte d’amarage?) ça ne me gêne pas l’image et suffisamment forte, et puis si on commence a retoucher du cliché Holga ça va devenir très vite compliqué.

  16. Moi, ce qui me dérange le plus, c’est l’horizon qui penche. C’est sur que si tu le redresses, l’effet de gite sera moins flatteur. Ce qui est très bien, c’est le flou laissé par le mât de beaupré et son foc.
    Très intéressant.
    La bouée, ? , sans hésitation, je l’aurais supprimé, éventuellement en redressant l’image, mais ce ne sont que mes interprétations.

    Que t’chaô.

  17. Que le grand cric me croque, justement quand la mer est démontée, on ne voit plus l’horizon. C’est la crête d’une vague qui surgit à la place, tout penche, à gauche et l’instant d’après à droite, surtout d’un point de vue aussi bas.
    Trouver l’horizon, c’était bien la difficulté majeure du temps où l’on faisait le point au sextant!
    Ne redresse surtout pas “l’horizon” dans cette image. 😉

  18. Oui, mais, dans les représentations que je me remémore, lors de mers fortes à démontées, le dit horizon n’est pas rectiligne, et les frêles embarcations ont nettement plus de gite.

    Que t’chaô.

  19. En fait plus je la regarde et plus je pense qu’il faut laisser cette “bouée”…j’ai l’impression quelle donne une existence à la coque qui se trouve derrière…sans cette “bouée” la coque est moins délimitée (si c’est possible de parler de limite sur ce type d’image)…je vote plutôt pour la conservation horizon compris 😉

  20. Magnifique…
    Cette photo me transporte très loin dans l’espace et le temps…
    Mais, si je peux me permettre, la bouée me ramène brutalement au XXIème siècle…

  21. +1 avec Gimili…

  22. Bon.. 😉 il va falloir faire quelque chose !! 😉

  23. Je crois que c’est clair…

  24. Vous avez un nouveau message..

  25. Corrigé par tinange.. 😉

  26. yeeaaah !

  27. Et puis, si ce n’est pas encore ça.. on verra demain.. 😉

  28. Merci… j’attends demain avec impatience!

  29. moi je trouve que c’est mieux…même beaucoup puisque la bouée est dans les tons, elle attire donc moins l’oeil.

  30. Pas vu avant!, là tout parait bien, la bouée se fond dans l’image,et participe au rève!.

  31. Que dire de plus que tout ce qui a déjà été dit … ?
    En effet l’objet bizarre (pas évident que ce soit une bouée !) est mieux fondu dans la teinte générale.
    Sinon, du Flo pur jus … ! 😉

  32. J’aime bcp, le flou, la dynamique, les teintes, et cette vision massive qui nous fait nous sentir tout petits…

  33. Bon alors on ne sait plus vraiment si elle a été corrigée en cours de route ou pas. Mais pour être un peu à contre courant, je suis un peu mitigé sur cette photo, vu sa signature flo g. Peut-être un peu trop premier degré par rapport à ce que tu nous montres d’habitude ? Ca ne l’empêche pas d’être une photo très séduisante, mais bon…

  34. philippe, que je suis contente de te voir écrire celà.. tu ne peux pas savoir: tu viens exactement de formuler ce qui me dérange dans cette photo: j’ai toujours eu besoin de m’éloigner d’une représentation dont le sens effectivement, est univoque, et là, ce n’est franchement pas le cas..
    merci, merci 😉

  35. il y a un problème avec l’heure d’édition je vois.. 😉

  36. en effet, lveg était décalé d’une heure et je l’ai rectifié — et remis mon commentaire à la bonne heure.

  37. Malgré ce que j’ai écrit plus haut, je suis d’accord avec Philippe, y compris sa conclusion.
    Ce n’est pas contradictoire ! 😉

  38. D’accord avec vous les garçons, elle est moins flo g, mais ce que je trouve intéressant justement sur cette série de “l’Ile aux moines” c’est que flo g ne se contente pas de faire du flo g, elle se renouvelle, perd ses codes habituels, en trouve d’autres. On échappe au systématisme des images qui marchent. C’est une prise de risque.
    D’ailleurs flo, comment tu situes cette série par rapport au reste de tes
    images ?

  39. Ben moi, je trouve que c’est bien du Flo g ! Mais peut-être que je n’ai pas compris… 🙂

  40. j’ai mis du temps pour répondre à ta question, tinange, parce que j’ai du mal à m’analyser 😉
    mais finalement, je crois que je peux répondre en disant que si je me sens moins à l’aise dans cette série, c’est parce que je ne me sens pas intervenir sur ces photos, sauf pour deux ou trois d’entre elles: elles me donnent quelque chose, mais moi, non, je n’en ai pas l’impression, ou la sensation.. C’est peut-être pas très clair, mon explication 😉

  41. Voir l’Ile aux Moines comme ça. Chapô! ou chapeau…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.