Jean CAZELLES

Né en 1948 au cœur du bassin industriel aveyronnais qu’il ne s’est jamais décidé à quitter, Jean Cazelles pratique en autodidacte le dessin et la "photo" dès l’age de neuf ans – il vient tout juste de gagner une merveille de jouet photographique dans une pochette surprise ! Après ses études parisiennes à l’École Supérieure d’Arts Graphiques (ex-Académie Julian), il devient professeur d’Arts plastiques à Rodez. Sa prédilection pour la photographie le conduit naturellement à faire d’elle sa priorité dans son enseignement, comme dans toutes ses activités artistiques, au point de rêver un jour à la promouvoir sur ses terres et dans toute sa pluralité. C’est chose faite le 1er juin 1988 lorsqu’il déclare à la préfecture de son département, la constitution de l’association Photofolies12 ; le premier festival éponyme voit le jour dans la cité ruthénoise avec Raymond Depardon à l’affiche. Dès lors, les plus grands talents accèdent aux cimaises automnales aveyronnaises, lesquels exhortent à leur tour l’organisateur Jean Cazelles à donner un véritable élan à son travail d’auteur. Ce n’est qu’après la remise du Prix spécial du jury qui lui est décerné en 1995 par Agfa Noir & Blanc et Photographies Magazine, qu’il voit l’opportunité de jouer avec la polysémie de l’image et la sensualité de la matière pour transgresser plus encore le réel et son emprise récurrente. Une orientation décisive qu’il revendique aujourd’hui. Fondateur et président d’honneur des Photofolies, Jean Cazelles est Officier dans l’ordre des Palmes Académiques et Chevalier dans l’ordre des Arts & des Lettres. En 2016, il reçoit le Prix Cabrol de la Société des Lettres, Sciences et Arts de l’Aveyron, pour son œuvre photographique.
3 Commentaires
  1. Beau parcours intimidant, mais bienvenue Jean, sur LVEG, que tu honores par ce passage.
    Ce double diptyque très politique et à lectures multiples me paraît être un très joli “précis de décomposition” pour paraphraser Cioran, où l’art du montage s’apparente ici plutôt à un art du démontage, excellemment fait par ailleurs.
    Hélas, la réalité rejoignant la fiction, c’est bien à ceci que devrait ressembler l’Ukraine au sortir de cette partie de mikado géant orchestré par feu l’ami Poutine.
    Bien vu donc. Polyptyque très pertinent et brillamment (dé)monté.

  2. Bonjour , Jean et bienvenue !
    En voyant votre nom et avant de lire la bio , je me suis dis : jean Cazelles ? l’auteur de “Méprises & Faux-semblant” ? ,et oui c’est bien vous .
    On ne se connais pas , à moins que nous nous soyons croisés chez un ami que nous avons en commun , Charles de Rodat , que je connais depuis plus de 40a et par qui j’ai découvert votre travail .
    Alors encore bienvenue sur LVEG , cela nous promet de bien belles photos .

  3. Bienvenue !
    Avec cette “vue aérienne” saisissante.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.