21 Commentaires
  1. Un faux-vrai Salvini? En tout cas, on s’y croirait.

  2. Plutôt le regretté Pasqua, mais c’est un peu la même chose. Très belle image d’actualité !

  3. Vous voudriez négocier?

  4. A,onyme=BD

  5. Superbe portrait de ce gorille.
    Le lien avec le titre et la pose de ses bras relèvent carrément de l’ anthropomorphisme.
    “Don’t cross the line !”

  6. Quel regard et quelle pose !!
    Déclenchement au bon moment … bravo !

  7. Plus le temps passe , et plus j’ai du mal avec les photos d’animaux en captivité …

  8. L’attitude est intéressante mais je trouve dommage que le fond ne soit pas plus flou comme dans un bon portrait …

  9. Bonjour,

    patron une bière !

  10. Un sourire légèrement en coin.

  11. Bonjour, et merci pour vos retours…

    “Animaux en captivité” ? Alors, relativisons ! et commençons par libérer poules, poulets, lapins, cochons et tutti quanti dont les conditions consuméristes de la “détention” n’ont rien à voir avec celles de ce gorille…

    S’il n’était l’illustration de l’actualité, j’ai été saisi par cet anthropomorphisme, confirmant ainsi que singes et humains sont de lointains cousins… Allez hop, “une bière” !!!

    Quant au “flou” garant de la réussite ou pas d’un “bon portrait”, j’avoue plonger dans une certaine forme de perplexité…

    Belle journée à vous…

  12. Je reviens sur l’expression de l’animal qui semble vouloir demander au photographe si il ne se foutait pas un peu de sa g…. .

  13. Bonjour,

    Je crois détenir la réponse à une certaine forme d’agacement de la part du gorille (à ce moment là, il faut l’imaginer tapoter le tronc d’arbre avec ses doigts).

    Au début de la “séance de prises de vues”, impossible de capter son regard… Cette espèce d’outrecuidance m’a un peu énervé (je romance un peu, il est vrai, mais il faut bien “se” raconter des histoires)…

    Comme j’étais en mode de mise au point manuelle, je suis passé en mode “assistance autofocus” (en me disant que la petite lumière allait susciter chez lui une petite part d’attention à mon endroit)… Merde, j’ai quand même payé mon droit d’entrée (là, dans la suite de l’histoire, c’est juste une petite provocation). Bingo !!! quand il a enfin daigné me regarder…

    Et que voilà…

  14. Il touche combien sur les droits d’entrée le gorille ?

  15. Avec une pose très originale !

  16. Bonjour,

    Vous pensez bien que je ne pouvais pas laisser plus longtemps Monsieur HR dans l’ignorance de la réponse à sa question…

    Après avoir contacté le directeur du parc zoologique, j’ai reçu la réponse suivante…

    “Monsieur Le Goff,

    En réponse à votre interrogation de la plus haute importance, je tiens à vous informer que chaque animal du parc touche effectivement différentes indemnités au prorata de la recette journalière…

    S’il n’était que les animaux sont hébergés et nourris gratuitement, il n’en demeure pas moins que nous sommes fort attachés à préserver, voire développer, leur bien-être… En effet, et comme tout un chacun, nous considérons qu’il est de leur intérêt d’avoir une vie sociale…

    A l’arrivée des futurs pensionnaires, et après avoir effectué toutes les démarches d’usage, nous leur ouvrons un compte bancaire afin de procéder au virement mensuel des indemnités évoquées plus haut… Les sommes ainsi versées permettent d’organiser des sorties culturelles, des voyages, et autres activités qui participent à leur épanouissement personnel et à la dynamique de la vie collective.

    Pour exemple, dernièrement, nous avons accompagné les gorilles au cinéma de Saint-Chamond pour assister à la projection du film “Un singe en hiver”… Au sortir de la séance, nous sommes allés prendre un verre en terrasse au café “La bracierie”… L’occasion de provoquer un débat sur le film (diversement apprécié d’ailleurs). Une démarche d’éducation populaire s’inspirant des Ciné-clubs d’antan…

    Evidemment, tout ne fonctionne pas comme on le souhaiterait…

    Il y a deux dimanches, tous les animaux du parc avaient exprimé leur envie d’aller à un vide-grenier qui se tenait à Aurec-sur-Loire…

    Nonobstant les difficultés de logistique à mettre en place, le voyage fut organisé… pour le plus grand plaisir de nos pensionnaires… et la plus grande panique des visiteurs et exposants…

    J’espère avoir répondu à vos attentes, et vous prie de croire, Monsieur Le Goff, en l’assurance de ma plus haute considération.

    Le directeur,”

    Et que voilà…

  17. Merci JM pour cet utile complément d’information d’ordre social.
    Serait il possible que le directeur (tranfuge d’un EHPAD ?) nous fasse savoir si une visite du marché de Brive La Gaillarde est également prévue prochainement ?

  18. Bonjour Monsieur HR,

    Le temps de prendre contact avec le “transfuge”, et je vous tiens informé…

    Peut-être même qu’il sera en capacité de me communiquer tout le programme du dernier trimestre…

  19. Bonjour,

    J’imagine, Monsieur HR, que vous faites ici (avant-dernier commentaire) référence à la chanson de Georges Brassens… Laquelle fait partie, depuis peu de temps, du répertoire de la chorale du parc zoologique qui a pour chef de choeur l’abbé Rézina dont il faut saluer l’audace et le courage d’une telle programmation…

    S’il n’était l’évocation de l’oeuvre citée en objet, j’ai également noté qu’il en est une autre qui fait l’unanimité dans la singerie, à savoir, bien évidemment, “Le gorille”… Ah ! quel bonheur que de l’entendre reprise en canon par les chimpanzés, les ouistitis, et donc… les gorilles.

    Pour votre information, ladite chorale est programmée pour se produire au marché de Brive-la-Gaillarde, place Charles de Gaulle, les mardi 10, jeudi 12, et samedi 14 septembre prochains (réservation conseillée)…

    Ainsi bat en rythme la vie sociale et culturelle de ce parc qui n’a aucun équivalent en France, en Europe, et pour tout dire, à l’échelle planétaire… Il est en l’espèce un vrai vivier dans le champ de l’expérience d’une démocratie participative. A commencer par son mode de cogestion où chaque représentant des espèces animales participe aux prises de décisions à égalité avec la direction…

    Ainsi, lors du dernier conseil d’administration, le collège des animaux a réussi a obtenir que leur alimentation provienne exclusivement de l’agriculture bio en privilégiant, si possible, les circuits courts… Les producteurs locaux sont aux anges…

    Je ne m’étendrai pas davantage sur le sujet au risque de me voir objecter que tout ceci est bien éloigné de tout propos photographico-technique…

  20. Émouvant !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.