Au pied de ces arbres EDF, de bien beaux champignons… nucléaires.




4 Commentaires
  1. C’est l’occasion de citer le travail de Jûrgen Nefzger, Fluffy Clouds.

  2. Que penser du parallélisme entre les sillons apparaissant dans le sol et les lignes aériennes transportant l’énergie électrique ?

  3. Portrait de nos campagnes qui sont défigurées pour permettre aux citadins d’avoir un certain confort. La fée électricité comme ils disaient autrefois, ou peut être la sorcière nucléaire ?.
    En tout cas la photographie fait un état des lieux.
    (JMLG il va peut être falloir songer à nettoyer le capteur)

  4. Bonjour et merci de vos passages,

    Loïs : un lien qui ouvre sur des choses fort intéressantes.

    Monsieur HR : Il est en effet curieux que ces lignes aériennes et terrestres se côtoient ainsi… C’est évidemment ce qui a “arrêté” mon regard.

    José – Ici, donc tout près de chez moi, il est impossible d’échapper, quand on veut faire un “paysage”, à tous ces pylônes électriques… Alors, autant les intégrer puisque c’est notre environnement quotidien… La centrale nucléaire de Paluel est à une cinquantaine de kilomètres…

    Ah oui, les pétouilles… Ben, elles sont là et bien là… et que même je ne m’en étais pas rendu compte… Du coup, j’ai tout bien corrigé sur l’original en quelques secondes…

    Pour tout vous dire, j’avais réalisé juste avant une autre série avec un autre objectif… Un changement de “focale” qui a attiré les poussières… Il est vrai que concernant le capteur de l’appareil, je ne suis pas assez attentif au ménage…

    A bientôt.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.