Les eaux étroites

Les eaux étroites

Photographe
Publié
28 mars 2015
Inspiration
Partage
Retour
à la dernière photo
à la première photo

12 avis

12 commentaires à propos de “Les eaux étroites”

  • GBertrand

    Légende inscrite en bas de l’image:
    Tous les rendez-vous que pourrait me donner encore l’Evre, il n’est plus de temps maintenant pour moi pour les tenir.

  • brigitte david

    Julien Gracq, très attendu sur son Léthé…
    (Merci Wikipedia!)
    Mais qui n’aurait envie de faire un tour sur ce fleuve si calme?

  • Monsieur HR

    Le rivage des …

  • GBertrand

    Le Gracq de 12 ans qui interpelle le Gracq de 63 ans.
    Celui-ci semblant ne pas l’entendre. Pourtant il lui reste une trentaine d’années encore à vivre…Un des thèmes inversés des Eaux étroites, oeuvre foisonnante.
    Mais l’Evre, même prenant des airs d’Amazone dans le récit, n’est pourtant qu’une toute petite rivière des Mauges, Brigitte. De là au Léthé…

  • brigitte david

    Ce n’est pas la rivière qui soupçonne le Léthé…. C’est le texte…M.GBertrand!

  • GBertrand

    Compris.

  • blagapart

    Même sans Wikipedia, c’est une image attirante, à la réalisation parfaite.
    Avec Wikipedia, c’est encore mieux. Avec le texte de Gracq, l’extase, mais je ne l’ai pas. J’attendrai le farniente de Léthé.

  • Kora

    Une belle composition.. un poil sombre à mon goût !

  • GBertrand

    La lecture répétée des Eaux étroites ne m’a pas permis d’en épuiser, loin de là, toutes ses richesses.
    La rivière, entre autres éléments du récit, supporte de multiples métaphores, dont celle, parmi d’autres, du cours vers un au-delà. Mais ce serait bien restrictif que ne considérer que cette image.
    Le mieux est encore de lire ses quelques pages pour être en accord avec Bernhild Boie, sa biographe et son exécuteur(trice ?) testamentaire:
    Ainsi découvre-t-on, en ce mince volume – le plus transparent, le plus léger qu’ait écrit Julien Gracq, dont l’eurythmie exerce aussitôt sur le lecteur un charme – , à la fois un livre du “je” et des lieux, une rétrospective, un itinéraire où se mêlent une théorie de la rêverie et une poétique de la lecture ; c’est-à-dire, par tout son engagement, sous le signe du lyrisme et sous la forme d’un récit, comme un coeur de l’oeuvre, littéraire et intime.”

    N’ai-je pas été trop cuistre ?!

    Mais pour ceux qui seront intéressés, j’ai placé sur mon site d’assez longs extraits des Eaux étroites.

  • bolerophoto

    Le montage est biensûr parfait; l’image onctueuse avec ce virage à vous faire adorer décembre et les marais… Quand même, je m’étonne de cette légende illisible, à telle enseigne qu’il faut la traduire en premier commentaire !
    À trop vouloir placer le texte…
    😉

  • GBertrand

    Oui, j’aurais pu supprimer la légende sur LVV car, en effet, elle est totalement illisible.
    Ce sera sans doute mieux pour le tirage prévu, comme pour toute la série, en 80cm de hauteur !

  • brigitte david

    « Ce paysage déglingué me rappelait la Loire de mon enfance et une phrase un peu enflée du Rivage des Syrtes que mon père, grand admirateur de Julien Gracq comme beaucoup d’instituteurs de ce temps-là, et à plus forte raison de cette province-là, aimait à me réciter, index levé pour me manifester qu’il s’agissait de littérature, c’est à dire dans son esprit , d’une sorte de prière athée qu’il convenait de faire retentir au sein d’un silence aussi respectueux que celui d’une église: »la barque qui pourrit au rivage, celui qui la rejette aux vagues, on peut le dire insoucieux de sa perte, mais non de sa destination »(je cite évidemment de mémoire). Je m’étonne un peu, à présent, que ce genre de solennité,m’ait engagé à écrire plutôt qu’à devenir par exempleagent de police ou cambrioleur.  »

    Olivier Rolin , Méroé….

    J’aime beaucoup Olivier Rolin!


Voilà ce que j'en pense...

la vie en gris

à propos

  • la vie en gris est un photoblog collectif en gris, noir et blanc.

    Sa vocation est de présenter le meilleur des créations noir < blanc des participants, qui peuvent s'inscrire librement, et d'engager le dialogue grâce aux commentaires.
    Les visiteurs trouveront en regard de chaque photo un lien avec le photoblog ou la galerie du photographe. Les photographes sont encouragés à publier régulièrement leurs images.

    Ce site n'est pas un espace de stockage de photos, ou un ensemble de galeries privées, mais un espace partagé et convivial. Publiez donc régulièrement des photos bien choisies plutôt qu'une salve d'images d'un coup. Deux ou trois photos par semaine est déjà un rythme soutenu

    Avant de publier, lisez bien toutes les instructions, et apportez le soin nécessaire à la publication : titre, légende, taille des photos (maximum 600 pixels en hauteur et 750 en largeur), poids (autour de 100Ko maxi). N'oubliez pas non plus de renseigner les tags : vous augmentez vos chances d'être vus et le plaisir de naviguer via un clic sur un tag ou le nuage d'inspiration.

    Bonne visite et bonne photographie.
  • contact mail : philippe à photofloue.net

connexion

montrez vos photos

  • Photogaphes, ne soyez pas timides, montrez votre travail au côté des 15417 photos déjà publiées
  • Abonnez-vous au fil RSS photos

commentez

  • Visiteurs, ne soyez pas timides, ajoutez votre grain de sel aux 114,019 commentaires déjà publiés !
  • Abonnez-vous au fil RSS commentaires

navigateur

  • Ce photoblog ne s'affiche pas bien avec internet explorer, qui ne respecte pas les normes du web.
    Utilisez plutôt Firefox ou Safari.
  • 65 requêtes en 0,857 secondes

commentaires

j'aime beaucoup ce que vous faites

  • Les auteurs de ces photos recherchent les critiques, commentaires, applaudissements ou tomates...

    Cela les encourage dans leur travail et les aide à progresser.

    N'hésitez pas à laisser un petit mot sur les images pour lesquelles vous avez un coup de coeur ou qui vous interpellent quelque part.

    Cliquez aussi sur le coeur si vous voyez une image qui entre dans vos préférées ! (inscription nécessaire)
  • RSS commentaires

photos les plus commentées

commentaires récents