L'accouchement

L’accouchement

Photographe
Publié
14 septembre 2013
Inspiration
Partage
Retour
à la dernière photo
à la première photo

27 avis

27 commentaires à propos de “L’accouchement”

  • jg

    Un cadrage panoramique serait envisageable…

  • brigitte david

    Merci jg. C’était ma première version. J’ai rectifié.

  • jg

    Ce n’était qu’un avis, l’auteur reste maître de sa créaton. 😉

  • brigitte david

    Le panoramique était mon premier jet! Ton point de vue était une confirmation…

  • Estienne

    Je ne connais pas le cadrage précédent mais celui-ci me conviens bien !

  • eyeimagine

    Il ne faut pas céder à la pression du tout recadrer.
    Avant, elle respirait mais maintenant elle est totalement écrasée.

  • camille

    je connais pas bien mais le traitement n’est pas un peu limite ?

  • brigitte david

    De l’argentique , développé dans une autre vie, par mes soins. Scannerisé. Le sujet n’est pas le format, le nombre de pixels. Le plus de noir ou de blanc …(cf la remarque récente de Francis Leplay qui déserte hélas La Vie en gris… )
    Le sujet c’est l’accouchement, la pose, qui n’est pas posée et que je trouve très belle. Pas parce que la personne est belle – ce qu’elle est – mais parce que cet abandon entre deux contractions, l’inquiétude dans le regard, la froideur du lieu, l’exposition de la nudité comme d’une fragilité et pas d’une viande sur un étal, me paraissent être objet de photographie.
    La photo a été prise au 50mm dans une salle d’accouchement de la Clinique des Bleuets. Je n’avais pas le recul nécessaire pour que le corps entier figure sur la photo. Et je ne photographiais pas pour rentrer dans le cadre normé des amateurs de photos de LVEG.
    Accessoirement toute cette série a été objet d’étude dans une école d’art.

  • Monsieur HR

    Très belle photo. Un peu intrigué par le bord blanc à gauche et en bas.
    Que vive la clinique des bleuets !

  • Matoufilou

    Le sujet c’est l’enfermement. Le travail de dilatation du col se fait peut-être, mais il est lointain, non évident, ne se manifeste du moins ni dans la pose ni dans le regard, ni dans le parti pris de la photographe. Mais cette contradiction d’un côté entre ce qui est dit (les contractions) et ce qu’on voit (la décontraction), et de l’autre entre cet écrasement du cadre et ce déploiement harmonieux du corps contribuent effectivement à l’étrangeté et à la beauté de la vue. Bravo.

  • Loïs

    Le commentaire auquel Brigitte fait allusion est ici.

  • blagapart

    Désolé Brigitte, je suis radicalement contre l’idée que l’important c’est le sujet, et que peu importe si c’est cramé, mal cadré, flou et je ne sais quoi encore. Un concerto de Bach mal joué sur un mauvais violon, c’est de la mauvaise musique. Si l’éclairage est mauvais, le recul insuffisant, on prend la photo, et on la met dans son album. La fin de ton commentaire, sur l’esprit borné des amateurs de LVEG, qui ne peuvent comprendre la beauté de cette photo étudiée dans les écoles d’art me fait plutôt rigoler. Ah, la passion…

  • brigitte david

    @Blagapart. Tu es contrariant. D’abord je ne mets rien dans mon album. J’ai parlé de cadre « normé » des amateurs de LVEG. Tu traduis « borné ». Tu excèdes ma pensée. Foi de mauvaise foi!
    C’est cramé, c’est flou, mais outre le fait qu’il manque un morceau… Je frôle la moyenne sur le cadrage!Et toi ça te fait rigoler, mais moi j’étais ravie que des élèves d’une école d’art s’emparent de mon chef d’oeuvre et en fassent des petits!
    Je vais me mettre à la diète photographique
    @M. HR! Vous voyez bien que je ne suis pas à un liseré blanc près!…
    @Merci Matoufilou!

  • alain-michel boley

    C’est, en langage de secouriste, une illustration de la position latérale de sécurité ?
    🙂
    Pour le titre, je verrais plutôt : L’accouchée…

    @ Monsieur HR = La photo a été recadrée, le liseré auquel vous faites allusion est le reliquat de celui qui qui entourait la totalité du cliché initial…

  • brigitte david

    @Alain-Michel…C’est tout à fait ça… (D’ailleurs quand ça m’est arrivé de passer par là, j’avais peur de rater la sortie d’autoroute! Oui pour le titre.
    A l’époque je m’appliquais à laisser des traces du cadrage initial. La preuve par 9 du bon cadrage!…
    Bon et bien , je ne le ferai plus. Que des photos pas floues, mieux éclairées, pas tronquées… C’est la rentrée , merde!

  • rvmarec

    Belle photo, tout simplement, marquante

  • Irène de Groot

    Brigitte,
    Je suis d’accord avec blagapart.
    Ceci dit, il y a peut-être un monde de différence entre le tirage papier et ce que tu nous livres ici…

  • brigitte david

    @Irène , j’entends bien… Je ne fais pas de photos d’art finies, bien léchées. Je pense seulement avoir saisi ce moment de « calme » inquiet.La densité du moment. C’est tout.
    @Merci rvmarec…
     » Il est de toute première instance que nous façonnions nos idées comme s´il s´agissait d´objets manufacturés.
    Je suis prêt à vous procurer les moules. Mais…
    Les moules sont d´une texture nouvelle, je vous avertis. Ils ont été coulés demain matin.
    Si vous n´avez pas, dès ce jour, le sentiment relatif de votre durée, il est inutile de vous transmettre, il est inutile de regarder devant vous car devant c´est derrière, la nuit c´est le jour. Et… »
    La prochaine fois je vous le chanterai!

  • Loïs

    Brigitte, d’urgence corrigez les quatre pétouilles blanches sur le visage et le cou.Difficile de considérer ces poussières comme un choix esthétique.
    La pose et le drapé sont belles.La surexposition ne me choque pas outre mesure, comme une sorte d’éblouissement que connaîtra bientôt le nouveau-né.

  • brigitte david

    @Loïs merci. Si la photo datait d’aujourd’hui , J’aurais fait – relativement – gaffe aux pétouilles. Mais elle date de Mathusalem. Alors faut-il y aller au Botox… Ou peut-on laisser la trace du temps comme faisant partie de la photo ? J’aurais pu la mettre sur ma table, sur le plancher , la resituer dans un cadre différent?(avec un bouquet d’hortensias fanés tant qu’on y est!)
    Avant de la mettre dans un cadre différent dirons certains il faudrait déjà la mettre dans un cadre tout court…
    Elle est mal finie. Je signe. Il n’y a pas que la photo.

  • Loïs

    Je ne crois pas que les pétouilles sont forcément une trace du temps. Elles peuvent s’incruster dès le séchage du film. Elles ne sont pas inéluctables comme le vieillissement.
    Mais ici, elles sont placées près du regard, un des deux points forts de la photo.
    Elles me font écran au passage de l’émotion.
    Le bas de l’image bien fourni en poussières n’est pas gênant.Des poussières, mais pas n’importe où. 😉

  • Irène de Groot

    @Brigitte,
    Une dernière remarque: Pourquoi nous montrer une photo « qui date de Mathusalem et qui de plus est mal finie ». Je n’ai jamais mis en cause les pétouilles (franchement un détail), ni le cadrage, ni le sujet, mais bien le manque de matière, comme un lissage pire que le Botox! C’est ça qui fait écran à toute émotion…
    Mais à quoi bon insister! Au pays des aveugles…
    PS: Le bouquet d’hortensia ! Franchement Brigitte, c’est vraiment digne de la cour d’école!

  • brigitte david

    Irène… Je ne suis pas aveugle. Je ne suis que myope. Et comme toute personne handicapée je développe une sensibilité à certains aspects qui équilibrent par défaut … :))

  • Kora

    Le titre est un prématuré non …
    J’aime cette photo même si le traitement est un peu extrême .

  • brigitte david

    Merci Kora.

  • nathalie f

    Je redécouvre cette photo par un lien. Puisqu’on est dans l’émotion, allons-y à fond ! Je suis très émue par cette photo car je suis née dans cette clinique, il y a dèjà longtemps ! Sauf que si nous parlons de la même, il s’agirait de la clinique des Bluets Paris XI ? La clinique des Métallos, bien sûr ! Est-ce la même ?

  • brigitte david

    C’est bien cela Nathalie… Fin décembre 79.


Voilà ce que j'en pense...

la vie en gris

à propos

  • la vie en gris est un photoblog collectif en gris, noir et blanc.

    Sa vocation est de présenter le meilleur des créations noir < blanc des participants, qui peuvent s'inscrire librement, et d'engager le dialogue grâce aux commentaires.
    Les visiteurs trouveront en regard de chaque photo un lien avec le photoblog ou la galerie du photographe. Les photographes sont encouragés à publier régulièrement leurs images.

    Ce site n'est pas un espace de stockage de photos, ou un ensemble de galeries privées, mais un espace partagé et convivial. Publiez donc régulièrement des photos bien choisies plutôt qu'une salve d'images d'un coup. Deux ou trois photos par semaine est déjà un rythme soutenu

    Avant de publier, lisez bien toutes les instructions, et apportez le soin nécessaire à la publication : titre, légende, taille des photos (maximum 600 pixels en hauteur et 750 en largeur), poids (autour de 100Ko maxi). N'oubliez pas non plus de renseigner les tags : vous augmentez vos chances d'être vus et le plaisir de naviguer via un clic sur un tag ou le nuage d'inspiration.

    Bonne visite et bonne photographie.
  • contact mail : philippe à photofloue.net

connexion

montrez vos photos

  • Photogaphes, ne soyez pas timides, montrez votre travail au côté des 15367 photos déjà publiées
  • Abonnez-vous au fil RSS photos

commentez

  • Visiteurs, ne soyez pas timides, ajoutez votre grain de sel aux 113,663 commentaires déjà publiés !
  • Abonnez-vous au fil RSS commentaires

navigateur

  • Ce photoblog ne s'affiche pas bien avec internet explorer, qui ne respecte pas les normes du web.
    Utilisez plutôt Firefox ou Safari.
  • 59 requêtes en 0,209 secondes

commentaires

j'aime beaucoup ce que vous faites

  • Les auteurs de ces photos recherchent les critiques, commentaires, applaudissements ou tomates...

    Cela les encourage dans leur travail et les aide à progresser.

    N'hésitez pas à laisser un petit mot sur les images pour lesquelles vous avez un coup de coeur ou qui vous interpellent quelque part.

    Cliquez aussi sur le coeur si vous voyez une image qui entre dans vos préférées ! (inscription nécessaire)
  • RSS commentaires

photos les plus commentées

commentaires récents