La solitude du gardien de but au moment du penalty

version couleur :une rose dans les ténèbres

La solitude du gardien de but au moment du penalty

Photographe
Publié
12 avril 2011
Inspiration
Partage
Retour
à la dernière photo
à la première photo

12 avis

12 commentaires à propos de “La solitude du gardien de but au moment du penalty”

  • Brigitte David

    Blagapart dans les villes c’est du bon Wenders… Photo harmonieuse pour un moment volé qui a l’air de l’être moins.
    Je préfère la version noir et blanc.

  • Bernard LVQ

    Toute une ambiance, une réflexion et une construction que j’adore.
    Un moment j’ai cru à une exhumation d’Irène ;-)

  • alain-michel boley

    Si j’ai bien compris, dans la version couleur : c’est l’automne; et en noir et blanc, l’hiver…
    Bon, j’économise pour photoshop et le gardien de but je tâcherais de faire quelque chose pour qu’il soit moins angoissé !
    Bonne composition pour l’entraînement.
    ;o)

  • Irène de Groot

    En effet, une certaine ambiance, mais j’ai toujours une impression de bâclage due à une superposition un peu sauvage.
    Peut-être est-ce un parti pris…

  • Jean-Marc Silvestre

    C’est bizarre, mais le titre me rappelle un film.
    Question subsidiaire, pourquoi guillotinez vous vos personnages avant le PDV ?

  • blagapart

    @ Irène : j’aime bien votre qualificatif « sauvage ». « Bâclage » est plus désagréable, mais comme vous avez un oeil exercé, si c’est l’effet que cela vous inspire, il doit y avoir du vrai…
    @ alain-michel : vous arrivez à vivre sans photoshop ?

  • blagapart

    @ JM. S. : l’angoisse du gardien de but etc… était un livre de Peter Handke, mis en image par Wim Wenders. Brigitte dans les villes ne s’y est pas trompée !

  • Irène de Groot

    @ blagapart,
    j’aurais dû dire: « ..faite dans l’urgence, la précipitation » ;)

  • Brigitte David

    Peter Handke … La Femme gauchère, Faux Mouvement, l’après-mii d’un écrivain… Avant qu’il ne dégénère, ou ne soit rattrapé par ses démons. Wim Wenders toujours vivant , toujours vibrant. Ouah son Pina (Bausch) …
    Il faudrait du temps pour analyser vos photos, mais effectivement les personnages décapités ou coupés au tronc, les Jours intranquilles sur la Corne d’or, les enfants perdus … Il y a dans vos photos comme une tentative de la peinture. Dans celle-ci on distingue ces deux courbes et puis on imagine le mouvement arrêté. L’hésitation , l’incertitude, le souci peut-être de ne pas en rajouter dans le pathos.
    La question du bâclage ne surgit – comme une hypothèse induite par la réflexion d’Irène – - qu’après réflexion. Immédiatement on est quand même happé par cette photo.

  • Francis Leplay

    Belle image très frappante. L’homme me semble moins décapité que pensif. C’est ce qu’il y a de bien avec les gens de dos. Ils n’appartiennent pas au regard du photographe mais à l’imaginaire du spectateur. Et de profil, le deuxième banc me fait furieusement penser à une girafe… Comme quoi l’imaginaire!

  • Brigitte David

    Mais oui Francis une girafe en caoutchouc qui a je crois 50 ans aujourd’hui … La tienne?…

  • blagapart

    @Brigitte et Irène : vous parlez d’or!
    @Francis : j’aime beaucoup cette idée de la girafe, surtout enrichie par Brigitte ! Pour l’homme du banc, en fait il est de face, mais bien noirci il parait être de dos…


Voilà ce que j'en pense...

la vie en gris

à propos

  • la vie en gris est un photoblog collectif en gris, noir et blanc.

    Sa vocation est de présenter le meilleur des créations noir < blanc des participants, qui peuvent s'inscrire librement, et d'engager le dialogue grâce aux commentaires.
    Les visiteurs trouveront en regard de chaque photo un lien avec le photoblog ou la galerie du photographe. Les photographes sont encouragés à publier régulièrement leurs images.

    Ce site n'est pas un espace de stockage de photos, ou un ensemble de galeries privées, mais un espace partagé et convivial. Publiez donc régulièrement des photos bien choisies plutôt qu'une salve d'images d'un coup. Deux ou trois photos par semaine est déjà un rythme soutenu

    Avant de publier, lisez bien toutes les instructions, et apportez le soin nécessaire à la publication : titre, légende, taille des photos (maximum 600 pixels en hauteur et 750 en largeur), poids (autour de 100Ko maxi). N'oubliez pas non plus de renseigner les tags : vous augmentez vos chances d'être vus et le plaisir de naviguer via un clic sur un tag ou le nuage d'inspiration.

    Bonne visite et bonne photographie.
  • contact mail : philippe à photofloue.net

connexion

montrez vos photos

  • Photogaphes, ne soyez pas timides, montrez votre travail au côté des 10879 photos déjà publiées
  • Abonnez-vous au fil RSS photos

commentez

  • Visiteurs, ne soyez pas timides, ajoutez votre grain de sel aux 76,308 commentaires déjà publiés !
  • Abonnez-vous au fil RSS commentaires

navigateur

  • Ce photoblog ne s'affiche pas bien avec internet explorer, qui ne respecte pas les normes du web.
    Utilisez plutôt Firefox ou Safari.
  • 70 requêtes en 0,239 secondes

commentaires

j'aime beaucoup ce que vous faites

  • Les auteurs de ces photos recherchent les critiques, commentaires, applaudissements ou tomates...

    Cela les encourage dans leur travail et les aide à progresser.

    N'hésitez pas à laisser un petit mot sur les images pour lesquelles vous avez un coup de coeur ou qui vous interpellent quelque part.

    Cliquez aussi sur le coeur si vous voyez une image qui entre dans vos préférées ! (inscription nécessaire)
  • RSS commentaires

photos les plus commentées

commentaires récents