Clin d’œil

pour sylvain, solong, guy, jaly, yvap, pictaris… j’oublie pas lilo, et flo gé, ze serial shooteuse

on peut montrer les seins de la dame dans la douceur, ne vous en déplaise 😉

je sens qu’on va me reprocher la main droite  absente …

Clin d’œil

Photographe
Publié
21 novembre 2009
Inspiration
Partage
Retour
à la dernière photo
à la première photo

20 avis

20 commentaires à propos de “Clin d’œil”

  • himatic

    Je ne sais pas comment vous avez fait votre dispositif de lumière, mais je regrette un peu un léger éclairage en contre, pas derrière, histoire de décoller le modèle du fond noir. Ca lui ferait briller un peu la chevelure et ça m’enlèverai l’impression qu’elle a été détourée sous photoshop…

  • canardo

    je peux répondre pas de photoshop, pas de retouches, un fond noir en effet

  • solong

    Je ne comprend pas bien ce « ne vous en déplaise »… Car il me plaît, sans aucun doute..
    Et que » l’on puisse montrer les seins dans la douceur… », pardonnez moi, c’est pas un scoop! Bien d’autres, peintres, sculpteurs, photographes… l’ont montré avant vous!
    Vous semblez répondre ici aux débats précédant… (cf triplettes) où il était d’avantage question (si j’ai bien compris) de votre regard sur ce modèle qui s’infligeait une pose caricaturale de ce qu’est sensé attendre le photographe d’une femme qui lui expose sa nudité… un truc comme ça, voyez? Artificiel, un trait forcé, l’écueil du genre, l’écueil du nu, pour résumer…
    Que Vous vous puissiez… pouvait alors être la question… Il y a ici en effet une certaine douceur, mais je trouve à nouveau la pose posée… le geste artificiel… (au contraire de votre précédant portrait où l’on percevait un vrai échange..)
    Un geste équivalent, un buste capturé dans le miroir d’une fille qui se maquille, en direct live à la lumière d’un dimanche matin, me toucherait tellement plus…!

  • bernard lev

    Au-delà de la lumière douce d’un dimanche matin qui me toucherait un peu plus (merci solong tu m’enlèves les mots de la bouche 😉 )… moi je trouve qu’il manque un jean.

    Bon canardo, évidemment il y a une pointe de taquinerie dans ma dernière remarque.
    Pourquoi n’arrivez-vous pas à photographier vos modèles simplement, dans des attitudes simples, quotidiennes, comme dit solong, il y a de grands maîtres dont il faut savoir observer les chef d’œuvres et s’inspirer.
    Bon je sais ce n’est pas facile c’est bien pour cela que je n’en présente pas. 😉

  • philippe | photofloue

    Il y a une lumière, de belles tonalités, et l’absence d’un éclairage en contrepoint ne me gêne pas, au contaire.
    Le problème, à mon avis est que cette photo ne choisit pas son camp : elle est trop posée / figée alors que l’attidude cherche le naturel, et pas assez formelle pour être une « étude de nu » (figure study, comme on dit là-bas).

  • vincent

    je les prends comme je veux mes modèles, et je ne fais pas poser un modèle pour que ca paraisse naturelle, pourriez vous une fois imaginer qu’on ne cherche pas la même chose que vous ? mais ca serait vous sortir de vos précieux code, et pas une main la, et pas une lumière ici, tant pis si je ne vous touche pas ayatollah, ca n’est pas mon but. j’apprécie autant les remarques techniques que je commence à en avoir un peu marre des donneurs de leçons sur l’émotion ou le but a atteindre. alors Bernard continuez a lire et a ne pas faire de photos, je vous sens en effet un peu glacial pour cela 😉

  • Tristan

    @vincent/canardo : Bien évidemment, vous prenez vos photos comme vous voulez. Mais si vous les publiez ici, c’est pour en avoir des retours critiques, et pas forcément des louanges. C’est le « jeu » sur LVEG (qui n’est pas une galerie), et il faut l’accepter.

    La technique seule ne fait pas LA photo, et il est normal que le contenu de la photo soit également analysé, avec toutes les sensibilités représentées. Il n’est pas obligatoire d’accepter le fond des commentaires, mais il est nécessaire d’en accepter l’existence.

    Quant à Bernard, outre qu’il n’est pas opportun de le renvoyer à sa propre création parce qu’il a fait un commentaire qui vous déplaît, il fait des photos et les montre ici.

    🙂

  • L'OliV

    Sans vouloir prendre partie sur ce cliché, qui ne me touche pas plus qu’il ne m’horrifie, j’ai remarqué, depuis que je fréquente LVEG, que le nu doit être le genre qui se fait le plus dégommer sur le site… et je me demande toujours pourquoi ?

  • flo g

    L’Oliv, c’est très simple: c’est ce qui est le plus difficile..
    Canardo: comme philippe, l’idée est ici ambivalente: une pose, et parallèlement un geste qui  » cherche » à être naturel.
    Mais depuis la première photo, visiblement vous cherchez et c’est ce que j’apprécie, même si vous avez du mal à accepter certaines remarques 😉

  • flo g

    nb: j’ai oublié de dire: les gris sont bien mieux 😉

  • vincent

    @Tristan, vous ne l’avez sans doute pas remarqué mais j’ai reçu sur lveg forces critiques, j’en accepte le jeu et j’apprécie l’aspect constructif de ses commentaires. sinon je serais parti depuis longtemps. ca n’est pas mon propos, je récuse les procès d’intention (voir photos précédentes) ou comme ici ou Philippe me décrit un « problème » parce que je n’ai pas choisi mon camp (entre 2 écoles).
    typiquement j’ai montré une photo prise sur le vif pendant une pause et on m’a reproché un cadre derriere la tete, ou alors je montre une photo tres posée et on m’en reproche le naturel..
    et c’est vrai qu’avec le nu on dérouille
    je continue à chercher
    merci flo pour les gris

  • philippe | photofloue

    Vincent, le « problème » existe à mes yeux, et il peut ne pas exister pour d’autres. Je n’emballe pas mes commentaires de « à mon humble avis », « il est possible que » ou « certains pourraient juger que », ils peuvent donc parfois passer pour des affirmations péremptoires (voire des fatwa, » ayatollah » oblige). C’est juste mon avis et je le partage. Il faut les lire comme ça, pardon si ce n’est pas clair.

    On ne veut pas faire des procès d’intention, mais dans une photo il y en a toujours une. Et ce qu’on relève souvent est que la manière dont la photo est reçue n’est pas en phase avec l’intention de l’auteur. Et pour comprendre pourquoi, on se pose nécessairement la question de l’intention, et on en débat. Ce n’est pas un procès pour autant.

    Les remarques ne peuvent être que techniques, d’une part car vous savez visiblement ce que vous faites donc il n’y a pas d’erreur de base qu’on puisse facilement soulever, d’autre part parce que la technique doit être au service de l’intention, on en revient là.

    Il y a beaucoup de bonnes choses dans cette photo, sinon on n’en débattrait pas : en plus de ce que j’ai relevé plus haut, une belle expression, un beau rendu de peau façon marbre, la simplicité du modèle qui déclenche une sympathie immédiate. Mais — à mes yeux — la pose est trop ambivalente pour qu’elle fonctionne comme elle pourrait.

  • Tristan

    @Vincent : une prise sur le vif n’excuse pas les défauts de l’image, combien même c’est quelquefois difficile à accepter quand on est l’auteur. Ça ne rend que plus ardue la discipline (et fait que tout le monde n’y arrive pas – le fameux « instant décisif »). Il faut un point d’intérêt très fort pour faire oublier les éventuels défauts.

    Quant au nu, Flo pointe déjà que c’est très difficile. J’ajouterai que c’est aussi le genre certainement le plus couvert. Étonner et émouvoir dans ce genre est donc plus difficile encore. Mais rien n’empêche de persévérer et d’essayer de prendre en compte les avis pertinents donnés sur LVEG 😉

  • Lilo

    @L’Oliv : Comme flo g, c’est tout simplement parce que c’est le plus casse gueule. 😉
    Et comme le dit aussi tristan, bizarrement le plus couvert (hélas peut être pas le plus souvent pour ce qu’il représente comme challenge, mais tout simplement pour des raisons plus primaires) (ce qui rend les choses encore plus casse gueule pour ceux qui l’abordent vraiment comme un challenge).

    Je suis désolée Vincent, mais je rejoins assez l’avis de Philippe sur l’ambivalence de la photo (liée à la « pose » du modèle).
    Disons que la pose n’est pas franchement une pose (ou se veut ne pas être une pose figée). Mais elle est assez posée pour ne pas paraître naturelle.
    Et ce côté « entre deux chaises » me fait immédiatement sortir de la photo. Trop occupée à me demander ce que l’on devrait ressentir, qu’à la ressentir, justement.

    Le côté trop découpé du sein droit (pour nous) lié à votre lumière me dérange aussi. Mais c’est plus parce qu’il n’y a pas de point d’attention fort autre dans l’image qui fixerait mon regard (et mon attention).
    Et je remarque donc encore plus qu’il tranche avec la douceur du reste de sa poitrine.

    J’aime le côté évanescent du buste et l’attitude tendue du modèle (au niveau du buste, le bras, il m’importe peu).
    Je vois cette photo, je me dis qu’un regard camera justement, direct, et profond (sans sourire) dans ce même élancement de buste aurait été dérangeant. Et donc très fort.
    Il m’aurait interpelée. Il aurait joué, avec le côté studio/posé. Une réelle interaction entre le modèle, la pose et nous.
    Mais là, je digresse et fantasme une photo (et une démarche) qui n’est pas celle que vous nous montrez. 😉

  • bernard lev

    @ vincent

    Bon donc je pense que tous les commentaires précédents, ont éclairci à juste titre le sens de nos remarques en général.
    Bon maintenant il faudra m’expliquer ce qui vous a gêné dans mes remarques ?

    et aussi le sens de votre phrase : « je ne fais pas poser un modèle pour que ca paraisse naturelle »

    A l’occasion aussi j’aimerais discuter posément et simplement des photographes qui feraient un style de nu qui vous conviendrait.

    à bientôt ?

  • vincent

    @ tous, merci d’avoir pris le temps de me répondre
    @ tous, à propos de l’ambivalence de la photo, voila mon intention : prendre un modèle (la fille n’est pas habillée dans la rue mais bien nue sur fond noir) en train de se chercher une expression, en souriant parce qu’on cherche ensemble, cette photo est donc le modèle qui pose en train de poser.. cette photo est une photo simple de l’instant. mais parue comme une ambivalence, rendant difficile l’acces a la photo je m’en rends compte : « la pose est trop ambivalente pour qu’elle fonctionne » dit Philippe ; je crois qu’on est d’accord sur le fond, j’aimerais que la critique se pose un peu plus la question
    du regard du photographe. Et si l’emotion le regard voulu est masqué par un autre, le votre, il faut que je change de photo ou de galerie mais je pourrais jamais faire celle que vous attendez. Cela dit Lveg m’a deja montré un regard que je n’avais pas vu sur ma photo et qui la masque. Et je ne parle pas des critiques techniques en general tres justes et parfois meme, drole … :
    @ Lilo je me suis permis de sourire sur le sein trop découpé, mais maintenant que je regarde encore, non en fait je ne vois pas, il est pas plus tranchant qu’elle d’hirondelle 😉 plus sérieusement il joue son role, il équilibre le coude, et la douce reste douce.

    @ bernard, j’espere avoir expliqué un peu, je me réjouis en tous cas de l’esprit de débat qui règne ici. Volontiers nous évoquerons les styles de nus qui me touchent, je ne vois pas tout a fait le rapport mais c’est une extension naturelle du débat.

    je sens que je vais etre beaucoup plus clair dans l’intention du prochain nu 😉 pour voir
    hu

  • Bernard Lev

    @ Vincent
    Eh bien je me réjouis sincèrement que tu ne vois pas mes interventions comme négatives.

    Quand on parle d’ambivalence, on ne parle pas de rue ou de studio, on parle de l’ambivalence de son attitude qui ne provoque pas chez nous (en tous cas chez moi) un regard clair et « unidirectionnel », dans le sens de ton regard, ton état d’esprit, que je pourrais comprendre immédiatement (pour faire simple).

    Je ne pense pas que qui ce soit attende de toi une photo telle que nous la voudrions.
    Il n’y a pas « un » mais de multiples regards sur la photo de nu.
    Bien sûr tu as en partie raison, je te fais des remarques en fonction de mon vécu, de mes émotions et de mes « phantasmes », toutes choses que l’on ne peut occulter sur quelque site que tu sois.
    Et plus ton geste photographique sera clair, plus il y a de chances que tu recueilles le consensus autour de tes photos.

    Je pense que nous sommes tous ouverts, mais que l’on ressent un peu trop que tu te cherches, que tu veux nous montrer du naturel mais que tout paraît trop construit.

    Mes (nos) critiques se veulent dans le sens de l’aide, pas de t’obliger à aller dans ma direction et c’est bien pour cela que l’étude d’autres grands photographes s’étant essayés au nu est des plus profitable.

    Donc en parlant du regard de ces photographes, de leur approche, des regards extérieurs (pas forcément le mien 😉 ) pourraient essayer de te dire ce qui te manquerait pour s’en approcher.

    Mais peut-être aussi faudrait-il m’expliquer le sens de cette phrase que je n’ai vraiment pas comprise, dont je ne comprends pas l’intention: «je ne fais pas poser un modèle pour que ca paraisse naturelle»

    cordialement

  • Sylvain

    Pour ma part je trouve Vincent que c’est courageux d’exposer son travail au regard des autres.
    Le nu est sans aucun doute un sujet difficile, délicat.
    Je ne ferais pas de reproche purement technique à vos photos parce que je pense que ce serait hors sujet.
    C’est sur la forme que prennent ces dernières : je vous sens entre deux. En phase de recherche, d’expérimentation.
    A mes yeux vos photos sont ou pas assez posées ou pas assez spontanées. Et j’ai l’impression que vous hésitez entres les deux.
    Dans ce cas pourquoi ne pas avoir une démarche « jusqu’au boutiste » et pousser chacun de ces éléments dans ses derniers retranchements par le biais de séries, de tentatives.
    D’un côté la série spontanée : moins de mise en scène, plus d’abandon (de votre part mais aussi de la part du modèle), se donner le droit à l’erreur, au flou, au cadrage décalé, au mouvement, à la prise de vue « accidentelle », au moment presque volé ou à l’instant oublié.
    De l’autre la série cadrée, très posée : lumière, décor mais aussi poses académiques, travail sur les courbes du corps, le grain de peau, le regard, les muscles, bref une prise de vue presque anatomique.
    Vous avez la chance d’avoir un modèle, un studio, bref le champs libre.
    J’aime beaucoup votre démarche parce que vous vous mettez en danger et c’est bien.
    Même si je regrette un peu votre réaction : toute comme il existe un droit à la différence, il existe pareillement un droit d’expression et c’est sans aucun doute ce qui fait la substance de ce blog.
    Comme beaucoup ici, j’ai un blog perso, sauf qu’ici quand je poste une photo, j’attends un retour, quel qu’il soit… et parfois ça pique un peu en effet 😉 sauf que j’apprends beaucoup : des critiques, mais aussi des images des autres.
    Pouvoir exposer ainsi, s’exprimer, est une chance. Mieux vaut la préserver 🙂

  • Lilo

    Je crois que je ne me suis pas bien fait comprise: quand je parlais de la découpe du sein, je faisais référence à la façon dont il se détache du fond, que je trouve un peu sèche, et pas très douce, et non pas à sa forme. 🙂

  • Yvap

    « La forme et le fond » éternel débat ! 😉


Voilà ce que j'en pense...

la vie en gris

à propos

  • la vie en gris est un photoblog collectif en gris, noir et blanc.

    Sa vocation est de présenter le meilleur des créations noir < blanc des participants, qui peuvent s'inscrire librement, et d'engager le dialogue grâce aux commentaires.
    Les visiteurs trouveront en regard de chaque photo un lien avec le photoblog ou la galerie du photographe. Les photographes sont encouragés à publier régulièrement leurs images.

    Ce site n'est pas un espace de stockage de photos, ou un ensemble de galeries privées, mais un espace partagé et convivial. Publiez donc régulièrement des photos bien choisies plutôt qu'une salve d'images d'un coup. Deux ou trois photos par semaine est déjà un rythme soutenu

    Avant de publier, lisez bien toutes les instructions, et apportez le soin nécessaire à la publication : titre, légende, taille des photos (maximum 600 pixels en hauteur et 750 en largeur), poids (autour de 100Ko maxi). N'oubliez pas non plus de renseigner les tags : vous augmentez vos chances d'être vus et le plaisir de naviguer via un clic sur un tag ou le nuage d'inspiration.

    Bonne visite et bonne photographie.
  • contact mail : philippe à photofloue.net

connexion

montrez vos photos

  • Photogaphes, ne soyez pas timides, montrez votre travail au côté des 15424 photos déjà publiées
  • Abonnez-vous au fil RSS photos

commentez

  • Visiteurs, ne soyez pas timides, ajoutez votre grain de sel aux 114,029 commentaires déjà publiés !
  • Abonnez-vous au fil RSS commentaires

navigateur

  • Ce photoblog ne s'affiche pas bien avec internet explorer, qui ne respecte pas les normes du web.
    Utilisez plutôt Firefox ou Safari.
  • 65 requêtes en 0,572 secondes

commentaires

j'aime beaucoup ce que vous faites

  • Les auteurs de ces photos recherchent les critiques, commentaires, applaudissements ou tomates...

    Cela les encourage dans leur travail et les aide à progresser.

    N'hésitez pas à laisser un petit mot sur les images pour lesquelles vous avez un coup de coeur ou qui vous interpellent quelque part.

    Cliquez aussi sur le coeur si vous voyez une image qui entre dans vos préférées ! (inscription nécessaire)
  • RSS commentaires

photos les plus commentées

commentaires récents